Voyage en mai au Pérou: circuit, séjour, climat

Voyage au Pérou en mai

Le Pérou, sa richesse culturelle millénaire, ses saveurs uniques, ses paysages à couper le souffle… Il n’y a qu’à adapter son voyage à la saison, et vous voilà partis pour un voyage de rêve! Nos conseils.

Sur la côte, les plages se couvrent d’une brume humide surnommée garuá, typique de Lima notamment. On approche des mois plus frais, avec des températures autour de 20°C. Cela n’ôte rien au plaisir d’une promenade le long des dunes de sables. Pour ceux qui apprécie quand même des températures plus douces, il convient de remonter le long du littoral nord, où l’eau n’est pas soumise à l’influence du courant de Humboldt et reste agréable toute l’année. A Piura, Tumbes et Mancora, on est déjà proche de l’Equateur.

Avec le retour de la saison sèche, on peut partir faire du trekking dans la Cordillère dans les alentours de Huaraz et du parc Huascarán, ainsi qu’autour de Cuzco. Les risques de pluie sont plus faibles dans toutes les Andes, et l’on peut admirer le patchwork des cultures bientôt prêtes à être récoltées. Rien de plus charmant que de passer du temps à contempler les scènes agricoles dans la vallée sacrée, où nombre de paysans utilisent des attelages pour cultiver leurs terres.

En Amazonie, c’est le début de la meilleure saison pour explorer les alentours de Puerto Maldonado ou Iquitos. Il pleut moins, et le fleuve Amazone est encore haut grâce à toutes les précipitations récentes. On peut faire des randonnées, en gardant son poncho à portée de main en cas d’averse, pour découvrir toutes sortes d’animaux et de plantes exotiques. Il faut rester prudent malgré l’enthousiasme que ne manque pas de susciter des paysages si exubérants; la jungle reste un lieu imprévisible pour qui ne connaît pas.

Les 2 et 3 mai, la fête de saint Philippe et saint Jacques suivie de la fête des Croix sont l’occasion de célébrations religieuses et traditionnelles dans tout le pays. Que ce soit à Lima, Ayacucho, Apurimac, Junin, Ica, Cuzco ou Nauta, de grands buffets sont organisés, avec les spécialités gastronomiques locales comme le cuy dans l’altiplano et le juanes dans l’Amazonie. C’est une date festive, accompagné de processions, veillées religieuses et grands messes sur les places d’armes. C’est aussi le moment choisi par beaucoup de couples péruviens pour se marier.

La Nuit blanche liménienne s’inspire de son modèle européen et anime les rues et musées de Miraflores et Barranco début mai. Les rues sont alors réservées aux piétons, et de nombreuses animations de rue sont proposées. Les théâtres, la musique, la danse et les performances d’artistes ont la part belle dans cet événement culturel qui suit les tendances les plus contemporaines.

Fin mai ou début juin, à l’occasion du pèlerinage de Qoyllorit’i dans la région de Cusco, des milliers de fidèles marchent avec des bannières et des cierges du village de Mahuayani au mont Ausangate situé à 4.700 m d’altitude. Cette fête bat des records d’altitude avec l’ascension du sommet de 6.362 m pour les plus vaillants, qui redescendent chargés de blocs de glace prélevés sur les cimes sacrées.  La fête signifie d’ailleurs étoile des neiges en quechua.