La culture Chinca, au Pérou

La culture Chinca

La culture Chinca se développe du XIe au XVe siècle sur le littoral sud péruvien, dans les vallées de Chincha, Pisco, Ica et Nazca.

Commerce

Contemporaine des Chimus, elle a de multiples échanges avec cette puissance voisine, qui règne sur la partie nord du littoral. Les Chincas organisent des convois de lamas dans l’altiplano et le long de la côte. Il leur arrive aussi de transporter leurs marchandises sur de gros radeaux de bois pour atteindre le littoral équatorien plus rapidement. Les principales richesses échangées sont les coquillages sacrés, du poisson et de l’algue séchés, en échange de cuivre, or, émeraudes et feuilles de coca boliviens. Ils utilisent déjà la langue quechua pour se faire comprendre des Andes à l’Équateur actuel, qui sera imposée officiellement avec la structuration de l’empire inca juste après.

Urbanisation

Sa capitale, située entre Pozuelo et Sunanpe, abrite à son apogée 30 000 habitants. Des sites urbains secondaires ponctuent les axes de communication. La Huaca Centinela et Tambo de Mora, deux de ses sites les plus importants, sont stratégiquement situés sur la côte du Pacifique pour administrer les échanges commerciaux. On peut aussi citer la Huaca Lurin Chincha et le fort d’Ungaro, qui présentent des vestiges encore intéressants, le reste ayant subi de plein fouet l’érosion du temps. Les temples et palais chincha sont entièrement construits de briques d’adobe. Les enceintes des fortifications sont souvent couvertes d’un enduit orné de bas reliefs de poissons ou mouettes.

Artisanat

La céramique Chinca se spécialise dans la confection de jarres à anses et longs cols et de larges récipients évasés. Elle perpétue la tradition polychrome du littoral sud du Pérou. Contrairement aux cultures contemporaines du nord de Lambayeque, Chancay et Chimu, la culture Chinca n’utilise quasiment pas de moule. Elle cuit ses œuvres lentement, en surveillant de près la température pour conserver les couleurs, souvent dans les ocres, rouges et noirs. Ses peintures ornementales combinent les motifs géométriques avec des oiseaux et des poissons stylisés inspirés de son environnement direct. Elle utilise les mêmes décorations pour ses textiles, richement colorés.

Fin

La culture Chincha devient vassal de l’empire inca après s’être rendu à Tupac Inca Yupanqui en 1471. Le seigneur Chincha garde cependant un prestige très important ; seul apte à effectuer certains rituels religieux, il aurait été parmi les plus proches de l’inca Atahualpa lors de sa capture par les Espagnols à Cajamarca. La chute de l’empire Inca marque la fin réelle de son influence.