Voyage dans la région de Lima, Pérou : séjours et guide, information, tourisme

Voyage Région de Lima, Pérou. Information & tourisme.

Géographie, climat, histoire, fêtes, patrimoine, musées, monuments, hôtels, transports, environs.

LIMA : VOIR NOTRE DOSSIER SPECIAL

Capitale du Pérou, Lima est une mégalopole qui s’étend le long de la côte Pacifique à l’embouchure de trois fleuves. Près du tiers de la population du Pérou s’y entasse, des belles maisons coloniales le long de la côte aux cabanes de tôles sur les flancs des collines bordant le río Rimac. La garúa (brume) qui enveloppe la ville de juin à septembre cache une ville chaleureuse et animée.

PARAMONGA

Paramonga est une importante cité pré-inca en adobe située au nord de Barranca, sur la route du Callejón de Huaylas. Elle fut construite sur les berges du río Fortaleza. Elle fut un important sanctuaire de la civilisation Chimú (XIème/XVème siècle), du même acabit que Pachacamac, plus proche de Lima. Le site est composé d’une importante pyramide de quatre étages construite en adobe sur une colline. Chaque plateforme surplombe un mur d’enceinte et forme en son contour un chemin de ronde. On a découvert des peintures dans les bâtiments suggérant la conversion de cet édifice chimú en temple du soleil après sa conquête par les Incas.

PACHACAMAC

C’est le principal site archéologique des environs de Lima. A 31 km de la capitale, les ruines de cette citadelle précolombienne subsistent dans la vallée désertique de Lurín, depuis près de 2 millénaires. Ce fut un centre cérémonial pour la culture lima dès l’an 400, devenu lieu de pèlerinage d’une très grande importance pour les aux cultures wari, ychsma et inca. Ces derniers laissèrent le nom de Pachacamac ; dieu « qui créa le monde », représenté avec deux visages. Les Incas en 1450 ajoutèrent de nombreuses structures et transformèrent le site en une splendide citadelle, où se côtoient palais et temples pyramidaux en adobe et en pierre, entourés par la suite d’édifices à vocation plus commerciale et administrative. Le palais des Mamacunas où vivaient les femmes vouées au service du culte, frappe notamment par la perfection de ses ouvertures en trapèze. A la cime de certains des principaux édifices, comme le temple du Soleil, on découvre un majestueux panorama sur l’océan. Les vestiges sont encore en restauration aujourd’hui, et s’étendent sur environ 450 hectares.

CARAL

Caral est le site archéologique qui s’étend sur 65 hectares le long de la vallée fertile située sur la rive gauche du rio Supe, à 200 km au nord est de Lima. Il s’agit de la cité la plus ancienne du Pérou et une des plus anciennes du monde, caractérisée par d’immenses pyramides édifiées il y a plus de 5000 ans. Ces constructions témoignent d’un haut niveau d’organisation religieuse, politique et économique, ainsi que d’un savoir faire technique avancé.

CALETA VIDAL

À environ 3 heures de route au nord de Lima, au-delà de Puerto Supe, la Caleta Vidal est une rivière d’eau douce qui se jette dans l’Océan Pacifique, bordée par une bande de terre qui empiète sur la mer. Ses plages inhabitées et sauvages accueillent seulement quelques pêcheurs, et de très nombreux oiseaux de mer. Au retour de la pêche, tous se retrouvent autour des barques colorées pour acheter du poisson frais. La meilleure saison pour se promener sur les plages du Norte Chico est de janvier à mars. Il est très agréable de se promener sur ce littoral désert, loin de la foule liménienne. Les très belles plages voisines de Quita Calzón, La Isla et Lampay sont aussi des lieux préservés.

CAJAMARQUILLA

Sur la rive droite du río Rímac à une quinzaine de kilomètres en sortant de Lima en direction de l’intérieur se trouve la cité pré inca de Cajamarquilla. Elle appartient à la culture huari (700-1100 av. J.-C) et fut construite sur les fondations d’un centre administratif de la culture Lima. Bâtie intégralement en adobe, le site est entouré d’importantes enceintes fortifiées sécurisant des habitations et de profonds puits qui servaient d’entrepôts. Le site se trouve à une vingtaine de kilomètres du centre de Lima.

PURUCHUCO

A la sortie de Lima se trouve ce petit site archéologique dont la visite n’en est pas moins particulièrement intéressante. Il s’agit de vestiges de la période de domination inca dans la vallée du río Rímac comme le laissent deviner les murs d’adobe de ses bâtiments imitant le style polygonal des édifices de Cuzco. Outre de nombreux objets incas exposés dans le musée Arturo Jiménez Borja – Puruchuco, on y découvrit dans les années 2000 entre 2000 et 2400 momies. Située à 13 km du centre de Lima, on trouve dans cette zone archéologique le Palais de Puruchuco et son musée. Ces constructions incas en adobe datent du XVe siècle. On découvre aussi un gigantesque cimetière inca avec 2000 momies bien conservées et la maison du chef local complètement restaurée.

MARCAHUASI

Situé à 90 kilomètres de Lima en direction de l’intérieur, Marcahuasi est un vaste plateau volcanique s’étendant à 3 935 m d’altitude à proximité du village de San Pedro de Casta. On y trouve une des énigmes les moins connues et mystérieuses du Pérou : de gigantesques roches présentant des formes variées de figures humaines et animales, comme des phoques, des grenouilles, des pumas et camélidés, ainsi que des constructions religieuses ou funéraire. On ignore si les roches se sont formées naturellement ou sous la main de l’homme.

RÉSERVE NOR YAUYOS COCHAS

La Réserve Nor Yauyos Cochas s’étend sur 220 000 hectares. Dans la région de Lima, elle comprend le bassin du río Cañete dont les beaux lacs turquoise se prêtent à la pêche de truites et à l’observation d’oiseaux aquatiques. Dans la région de Junin, elle abrite le bassin du río Cochas Pachacayo, entouré de cascades, pics enneigés comme Pariacaca et Ticlla, et beaux lacs tels que Piticocha, Mullucocha et Paucarcocha. On peut observer plus de 150 espèces de plantes, dont les arbustes queñual et les fleurs dites puyas raimondi, uniques par leur taille géante. On recense quasiment 40 vestiges archéologiques, de nombreuses terrasses de culture précolombiennes, ainsi qu’un tronçon du Chemin Inca qui relie Pachacamac à Jauja.