Voyage en décembre au Pérou: circuit, séjour, climat pour Noël

Voyage au Pérou en décembre; Noël péruvien

Le Pérou, sa richesse culturelle millénaire, ses saveurs uniques, ses paysages à couper le souffle… Il n’y a qu’à adapter son voyage à la saison, et vous voilà partis pour un voyage de rêve! Nos conseils.

C’est le début de la saison haute sur les plages de la côte. Les Péruviens profitent de leurs grandes vacances pendant ces mois d’été pour bronzer tout le long du littoral, du sud de Lima jusqu’au nord voisin de l’Equateur. L’eau du Pacifique se réchauffe au grand bonheur des petits et des grands. Il est important d’anticiper le choix de votre station balnéaire de prédilection; les plus jolies sont très courues à cette époque, particulièrement dans le mord.

En revanche, l’altiplano se couvre de plus de nuages, et il faut parfois affronter quelques averses pour visiter les joyaux du Machu Picchu. On entre dans la saison des pluies, qui reste tout à fait supportable, avec des températures entre 20 et 25 °C. Il suffit de ne pas oublier son imperméable pour se lancer à la découverte passionnante de la Cordillère. Les plus sportifs peuvent se lancer dans de belles randonnées autour de Huaraz à la découverte de lacs d’altitude surplombés par des pics enneigés.

Dans la forêt amazonienne, il vaut le coup de braver la pluie plus fréquente pour s’approcher de la faune locale sans les perturbations que peuvent générer les touristes plus présents lors de la saison sèche. Rien ne vaut cette sensation d’aventure lorsque vous voyez la jungle ruisselante s’animer. Il convient de ne pas s’éloigner sans guide local, en raison des nombreuses surprises que réserve une région si pleine de vie sauvage. Le plus sûr est de suivre les excursions proposées par votre lodge, de l’aube au couchant, selon l’heure de sortie des oiseaux ou des caïmans.

Le 25 décembre, la célébration de Noël est restée très religieuse, surtout dans l’altiplano. Les traditions catholiques se mêlent aux rites païens dans une grande fête syncrétiste. Les groupes de danse du carnaval comme les comparsas et pandillas se lancent dans leurs rythmes andins d’umisha, sachakuchuy ou cortamonte pour célébrer leur joie autour de l’arbre chargé de cadeaux.

Fin décembre, la tradition du Puqllay est particulièrement surprenante pour les visiteurs. Il s’agit d’une sorte de duel répandu après le solstice d’été dans Dans l’altiplano, particulièrement à Ayacucho. C’est le moment où chacun règle symboliquement ses comptes avec les conflits de l’année passée, parfois lors de véritables luttes physiques entre cholitas ou collas.

Le 27 décembre se fête la Vierge du Carmen dans la région de Chincha, au sud du littoral péruvien. C’est l’occasion pour les danseurs et musiciens de faire vivre les traditions folkloriques, avec des réjouissances toute la nuit dans les peñas et dans la rue. Les rythmes et les vêtements de parade sont fortement influencés par la culture des esclaves africains que les colons espagnols ont employé dans leurs grandes plantations agricoles.