Voyage à Chiclayo, Pérou : circuits & séjours, information, tourisme

Voyage à Chiclayo : séjours et guide, information, tourisme

Géographie, climat, histoire, fêtes, patrimoine, musées, monuments, hôtels, transports.

Situation géographique de Chiclayo

Capitale de la région de Lambayeque, Chiclayo est située à 13 km du littoral de l’Océan Pacifique. C’est la quatrième ville la plus importante du Pérou, avec environ 600.000 habitants. Surnommée la ville de l’amitié, elle profite de l’immense richesse archéologique de ses alentours, notamment des cultures précolombiennes Mochica et Lambayeque, pour développer une acticité touristique.

Chiclayo se situe dans une zone chaude et aride, sur la frange désertique du littoral péruvien. Les températures annuelles moyennes sont comprises entre 20°C et 26°C. Il y pleut moins de 30 mm par an, sauf lorsque le phénomène d’El Niño déclenche des tempêtes ; on recense plus de 400 mm de précipitations sur l’année 1998.

Histoire de Chiclayo

A la colonisation, le site abrite sur ordre du vice-roi Francisco de Toledo la réduction indigène «Santa María de los Valles de Chiclayo»,  formée des communautés Cinto et Collique. En 1585, les curacas (chefs de ces communautés) cèdent au père Antonio de la Concepción les terrains nécessaires à la construction de l’Eglise Matriz et du Convent Franciscain.

Lors de l’indépendance du Pérou, la ville soutient José de San Martín lors de sa lutte, et reçoit le titre de « ville héroïque » en 1835. C’est au début du XIXe siècle qu’elle connaît un développement important, grâce à sa situation de carrefour sur les voies ferrées et routières. Elle est aujourd’hui un grand centre commercial, principalement pour les productions agricoles de la région (canne à sucre, riz, citron, maïs).

Sites d'intérêts : que voir à Chiclayo ?

La cathédrale donne sur le parc principal, en plein centre ville de Chiclayo. Edifiée en 1869 sur un plan de Gustave Eiffel, abrite une structure toute métallique derrière sa façade de style néo classique. La rangée de colonnes doriques plaquée sur les trois arcs de la façade est surmontée par un étage de chapiteaux corinthiens ponctués de balcons. De chaque côté se dresse un clocher avec une petite coupole.

Le palais municipal se situe juste à côté de la cathédrale, au nord de la place principale. Ce bel édifice de style républicain a coûté 30.000 livres d’or lors de sa construction en 1919.  Détruit par un incendie en 2006, il est aujourd’hui restauré et accueille un musée.

La bibliothèque municipale José Eufemio Lora y Lora possède 90.000 ouvrages et attire nombre d’étudiants tout au long de l’année. En 2006, elle a été mise à disposition des services administratifs de la mairie suite à l’incendie du palais municipal.

Le Mercado modelo est toujours en ébullition, particulièrement le dimanche. Commerçants, petits producteurs  et artisans y viennent proposer leurs marchandises aux habitants de la ville. Une des zones les plus connues et authentique est celle qui est allouée aux herbes et offrandes pour les chamans et curanderos.

La place Elias Aguirre fait face à la station de train Etén. Elle a été construite en 1924 par le sculpteur péruvien David Lozano pour rendre hommage à Elías Aguirre, le héros de la ville distingué lors de la bataille d’Angamos en 1879.

La chapelle La Verónica est reconnue comme monument historique national depuis 1987. Son autel principal et son retable lateral sont couverts d’or et d’argent.

La basilique San Antonio est la paroisse des Carmes déchaussés de Chiclayo. Son architecture est marquée par le style moderniste en vogue en 1949. Sa grande nef avec des arcs de plein cintre est surplombée par un crucifix articulé en bois polychrome.

Les environs de Chiclayo

De très nombreux sites archéologiques précolombiens entourent la ville de Chiclayo. Le Musée Bruning installé à Lambayeque et le Musée des tombes royales Sipán exposent tous deux les merveilles découvertes dans la Huaca Rajada à Sipán : la riche sépulture d’un grand gouvernant Mochica entouré de quelques ancêtres et proches, au sein de la réserve naturelle de Pomac.

Un peu plus loin, à 33 km au nord de Chiclayo, on découvre les immenses pyramides tronquées de la culture Sicán ou Lambayeque sur le site de Túcume et Batán Grande. La visite du Musée national Sicán dans la ville de Ferreñafe permet de découvrir les objets précieux qu’elles renfermaient.

Fêtes de Chiclayo

Du 15 au 22 avril, Chiclayo fête l’anniversaire de sa création. Les célébrations culminent avec des défilés et feux d’artifices le 18.
Du 23 au 31 juillet, la Fexticum (Feria d’exposition typique culturelle de Monsefú) permet chaque année depuis 1973 de déguster les 40 chichas de jora différentes, au milieu de toutes sortes de produits locaux. Monsefú est un village traditionnel situé à 18 km de Chiclayo, connu pour ses danses folkloriques et banquets des spécialités de Lambayeque.
Le 14 septembre, pour la fête du Seigneur captif, Monsefú se pare de guirlandes et autels colorés en fils colorés et paille tressée. Elle accueille des concours d’ornements floraux, danse et musique traditionnelle.
Lors des premiers jours de décembre, Chiclayo vit au rythme de sa semaine du tourisme : concours agricoles, défilés de chevaux de paso, férias de produits artisanaux…

Restaurants : où manger à Chiclayo?

Le Fiesta Gourmet Chiclayo est l’adresse incontournable pour découvrir la richesse gastronomique locale. Sa réputation n’a cessé de croître depuis son ouverture en 1983, et il a aujourd’hui ouvert des restaurants à Trujillo et Lima. On y trouve les saveurs des picanterias de la région de Lambayeque, rehaussées par un savoir faire de chef de premier plan.

Hôtels : où dormir à Chiclayo?

L’hôtel Casa Andino Select Chiclayo est l’option la plus confortable sans s’éloigner trop du centre-ville. Il propose des services de spa, une piscine et gymnase, pour se détendre après la visite des ruines de Tumbas Reales, à Sipán.

Transport : comment se rendre à Chiclayo?

Chiclayo est à 770 km de Lima, soit 10 heures de route via la Panaméricaine Nord. La solution la plus simple est donc l’avion. Des liaisons quotidiennes relient en une heure la capitale à l’aéroport José Abelardo Quiñones Gonzales situé à 5 minutes du centre ville de Chiclayo. D’autres vols desservent les villes de Tumbes et parfois Iquitos.