Parc national Manu, Amazonie, Pérou

Parc national Manu

Le Parc national Manu est une des zones les plus protégées et les moins accessibles de la jungle amazonienne péruvienne.

Situation géographique et climat du Parc Manu

Le Parc national Manu couvre 1.716.000 hectares sur les départements de Madre de Dios et Cusco. Créé en 1973, il a été déclaré réserve de biosphère par l’Unesco en 1977 et patrimoine naturel de l’humanité en 1987. Le parc possède diverses zones aux conditions microclimatiques très variées, notamment en ce qui concerne les précipitations et les températures : la zone de la puna haute andine ou subalpine, la jungle de montagne, la forêt tropicale humide, la forêt subtropicale humide et la jungle basse.  La saison des pluies se marque par de violentes précipitations de décembre à avril. Selon le territoire concerné, les températures moyennes varient de – 9 °C à 22 °C à 3.500 m d’altitude, alors qu’elles restent entre 18° C et 25 °C au bord du rio Manu.

Biodiversité et activités dans le Parc Manu

Le parc de Manu fascine par son incroyable biodiversité. Un seul hectare de forêt compte jusqu’à 250 espèces d’arbres. La flore du Parc est très abondante, avec 4.385 espèces, 1 191 genres et 162 familles de plantes dénombrées.  On peut observer des loutres, des caïmans noirs et blancs, des jaguars, des ours à lunette, des tapirs, des capibaras ou encore 13 singes différents. On dénombre 222  espèces de mammifères et plus de 1000 types d’oiseaux, dont 10 sortes de toucans et 7 de perroquets.

Des aventuriers cherchent toujours à localiser la légendaire Paititi, une cité secrète où les Incas pour auraient caché leurs trésors pour se préserver de la colonisation espagnole. Autres lieux dignes d’intérêt, les pétroglyphes mis  au jour dans les années 1920, et le grand lac Salvador découvert par le pionnier Domingo Troncoso lors des explorations pour l’exploitation massive du caoutchouc.

Accès au Parc Manu

Cette grande étendue de végétation qui borde le fleuve Manu est restée préservée grâce à son éloignement des grands axes de communication. Le parc national de Manu se trouve à l’ouest de Puerto Maldonado, mais il reste très difficile d’accès depuis cette ville. Le plus simple est de venir de Cuzco, en comptant 25 minutes de vol ou 1,5 jours de bus.

Le Parc a été divisé en trois zones :

– Tout d’abord, la zone d’usage multiple, où sont autorisées des activités économiques et l’installation contrôlée de petites infrastructures.

– La seconde zone est l’espace protégé, où ne sont tolérées que les visites touristiques et les recherches supervisées. Elle est comprise entre la Boca Manu et la Quebrada du Panagua.

– La troisième zone est le Parc national, qui est totalement intangible, et ouvert seulement de manière exceptionnelle. Il s’étend sur 1,5 millions d’hectares et abrite des ethnies qui n’ont jamais eu de contact avec la civilisation, comme les Amahuacas, les Yaminahuas ou les Machiguengas.