Voyage au canyon de Colca sur mesure. Séjours, information, tourisme

Voyage au canyon de Colca sur mesure. Séjours, information, tourisme.

Géographie, climat, histoire, fêtes, patrimoine, musées, monuments, hôtels, transports, environs.

Géographie du canyon de Colca

Non loin d’Arequipa, on entre dans le canyon de Colca au niveau du village de Chivay. La vallée s’étend vers Cabanaconde à l’ouest, au fil de jolis villages ruraux accrochés aux flancs raides de la vallée au milieu des cultures. L’élevage est surtout concentré autour de Tisco, Callalli et Sibayo. De Tuti à Madrigal, la vallée est plus large et descend en pente plus douce jusqu’au rio Colca, le long de champs propices à la culture. De Pinchollo à Cabanaconde en revanche, les pentes peuvent dépasser les 60° d’inclinaison. Des parois verticales forment une barrière naturelle au niveau de Oasis, Tapay, Cosñirgua, San Juan de Chuccho et Malata, qui vont presque directement du nevado Bomboya jusqu’au rio.

Le canyon de Colca atteint sa profondeur maximale avec 3.400 m au niveau du hameau de Quillo Orco, dans la zone de Huambo. C’est le quatrième plus profond au monde, juste derrière Yarlung Tsangpo de 5.590 m en Chine, Kali Gandaki de 4.375 m au Népal, ainsi que les canyons péruviens d’Apurímac (4.691 m de profondeur) et de Cotahuasi (3.535 m de profondeur), ils laissent loin derrière le fameux Colorado américain « seulement » profond de 2.133 m. Il vaut mieux visiter hors saison des pluies, qui s’étend de décembre à mars.

Histoire du Canyon de Colca

Le canyon de Colca a été créé par l’érosion des rivières dans la roche volcanique il y a des millions d’années. Ce sont les éruptions volcaniques anciennes du Sabancaya et du Hualca Hualca qui ont formé une digue naturelle de 500 m de haut tout le long des 5 km qui vont de Madrigal à Yanque.
Ce processus offre un paysage unique qui remonte au quaternaire, avec des formations rocheuses étonnantes, parfois lieux de chutes d’eau. Les geysers à côté de Pinchollo, Cabanaconde et Tapay signalent la forte chaleur de l’eau qui affleure. Les sources thermales sont de moins en moins chaudes de Caylloma à Canco, et le soufre y est peu à peu dominé par le carbonate.

On retrouve des vestiges préhistoriques et précolombiens de terrasses  et canaux d’irrigation pour l’élevage et l’agriculture. Des pétroglyphes qui remontent à 7.000 ans représentent des scènes de chasse de camélidés et renards, ainsi que des humains et des constellations comme la croix du sud. Cette vallée andine est peuplée par trois ethnies : les Kollawas sur la rive est du rio Colca, les Cabanas sur la rive ouest et les Ccaccatapays au niveau de Tapay au centre.

Col de Patapampa, mirador de Los Volcanes

Avec ses 4.910 m, le col de Patapampa est le point culminant de la route qui part d’Arequipa à seulement 2.300 m d’altitude. Il est essentiel de bien s’hydrater et se couvrir pour éviter les effets du mal de l’altitude qui peut être provoqué par ce dénivelé important. Au sommet, on observe des apachatas, petits tas de pierres empilées pour s’attirer les faveurs des apus, divinités de la montagne très importantes dans les croyances andines. On y croise parfois une vizcacha, sorte de petit rongeur à queue d’écureuil.

Volcans Ubinas et Chachani

L’Ubinas est le volcan le plus actif du Pérou. Son cône, qui s’étend sur 45 km², culmine à 5.672 m d’altitude. En 2014, diverses explosions ont projeté dans un rayon de 2 km à la ronde des pierres volcaniques dépassant 1 m de diamètre. Le panache de fumée et de cendres qui surplombe souvent son cratère atteignait alors 10.000 m de haut. Le Chachani, ce qui signifie valeureux en quechua, est un volcan inactif qui atteint 6.075 m d’altitude. Il est pourtant rarement couvert de neige, en raison de l’aridité des Andes du sud du Pérou.

Volcans Ampato et Sabancaya

Le Sabancaya est un volcan actif de 5.976 m d’altitude. Son nom signifie langue de feu en quechua. Sa dernière éruption, en juillet 2013, a couvert de cendres son versant nord-est. Il appartient à la même chaîne montagneuse que l’Ampato, sur la rive de la vallée de Colca. L’Ampato, qui signifie  crapaud en aymara est en revancha un volcan inactif. Il culmine à 6.288 m et est souvent couvert de neige. C’est à 400 m de son sommet que l’archéologue Johan Reinhard a découvert en 1995 la momie appelée Juanita.

Chivay

Chivay, situé à 3651 m d’altitude, est la capitale de la province de Caylloma et le village le plus important de la zone. Son église Notre Dame de l’Ascension est typique de l’architecture coloniale, avec sa façade peinte en blanc et ses fresques colorées à l’intérieur.

Non loin de la place principale du village, le marché de Chivay se  compose de deux parties principales : la halle couverte où acheter fruits, légumes et viande, et la féria d’artisanat qui sinstalle ses stands en pleine rue.

Coporaque

Le village de Coporaque est situé à 3.640 m d’altitude sur l’autre rive, plus éloignée en venant d’Arequipa. Il s’étend autour de sa jolie église dédiée à Saint Jacques apôtre.

Amphithéâtre d'Occolli

L’amphithéâtre d’Occolli est formé par de belles terrasses précolombiennes particulièrement impressionnantes. Situé en contrebas du village de Yanque, il offre un joli point de vue panoramique sur tout le canyon.

Ichupampa

Sur la même rive du rio Colca, le village d’Ichupampa abrite l’église  Saint Baptiste, un petit joyau d’architecture.

Lari

Le village de Lari est doté de la plus belle de toutes ces églises de la vallée ; dédiée à la Divine Conception, elle arbore des fresques particulièrement somptueuses, ainsi que de superbes autels et tableaux coloniaux.

Madrigal

Le village de Madrigal a quant-à lui mis son église sous la protection de Santiago. Une jolie randonnée à destination de Lari permet d’admirer les lagunes d’Hañanchigua et Lekempa.

Mirador de la Cruz del Cóndor

A 42 km de Chivay, le mirador de la Cruz del Cóndor est trop fréquenté à l’aube par les touristes pour permettre une approche intéressante des rapaces qui y nichent. Mieux vaut y arriver en fin de journée, quand la lumière du soleil éclaire somptueusement le versant d’en face.

Pinchollo

Le village de Pinchollo est sous la protection tutélaire de son église Saint Sébastien. A 30 minutes de route de là, il est possible d’admirer le geyser d’eau gazeuse appelé Hatun Infierno.

Cabanaconde

Cabanaconde est le village le plus à l’est parmi tous ceux qui surplombent directement le canyon de Colca. Quelques ateliers d’artisans y entourent l’église San Pedro Alcántara. Juste avant sur la même route, le mirador de Tapay est plutôt plus agréable car moins connu que celui de la Cruz del Condór.

Tombes suspendues de Choquetico

Non loin de Maca, une excursion mène à des tombes suspendues en 1.200 avant J.-C. en prenant appui sur les anfractuosités de la roche volcanique de la montagne Choquetico.

Maca

Le village de Maca est connu pour sa belle église édifiée en l’honneur de sainte Anne de Miraflores.

Yanque

Le village de Yanque, à 3510 m d’altitude, est un des plus accessibles et donc des plus visités. Son église de l’Immaculée Conception est entourée d’un petit marché coloré où se retrouvent les habitantes revêtues de leurs belles jupes de tissus brodés. Le pont colonial Cervantès et la maison inca Choquehuanca peuvent valoir le coup d’œil, selon le temps dont on dispose.

Canocota

Canocota se trouve dans la vallée supérieure du canyon, à l’endroit où ses parois sont presque verticales. Accessible après 3 heures de marche depuis Chiva, elle est parsemée de villages ruraux dont les églises coloniales valent le détour : Saint Antoine de Padoue à Callallí, Saint Jean Baptiste à Sibayo, Sainte Croix à Tuti et la Vierge de la Nativité à Canocota.

Bains thermaux de la Caldera

A 3 km de Chivay, les bains thermaux de Calera sont prisés pour leurs propriétés contre les rhumatismes et l’arthrose. Les piscines sont appréciées des locaux pour profiter de l’eau thermale naturellement chauffée par l’activité volcanique de la zone. Un système ingénieux de petits canaux permet de conduire l’eau qui atteint 72°C à des températures agréables autour de 38°C. On peut profiter de la belle vue sur les montagnes environnantes depuis la piscine en plein air. Un petit musée propose une reconstitution de la vie quotidienne à l’époque inca.

Bains thermaux de Chacapi

Chacapi offre des bains thermaux pour se reposer après un peu de marche sur les sentiers escarpés de la vallée du Colca. Il y a une piscine couverte et des bassins en plein air. Ils se trouvent près de Yanque, sur la route vers le  village d’Ichupampa. Ils sont équipés de douches et vestiaires assez spartiates, mieux vaut arriver avec son maillot sur soi et sa propre serviette de bain.

Fêtes du Canyon de Colca

On assiste surtout à des fêtes patronales marquées par de jolies processions dans les ruelles des villages jusqu’à l’église coloniale où les fidèles se rassemblent autour des statues de leurs saints les plus vénérés. Le 4 janvier, saint Martin de Porres est fêté à Cotahuasi. Le 19 mars, c’est saint Joseph à Chivay. Le 1er mai, la fête de la Vierge de Chapi attire des foules à Yanque. Le 8 juin, saint Jean est particulièrement célébré à Allancay, encore que la plupart des villes du Pérou lui voue un culte. Le 15 août, c’est Notre Dame de l’Ascension qui mobilise les habitants de Chivay, Maca et Yaunque. Aussi d’origine religieuse, la fête du Carnaval fin mars inaugure le carême, qui se termine par les cérémonies de la semaine sainte début avril.

Manger au Canyon de Colca

A Chivay, la place centrale compte deux cafés, avec de belles terrasses pratiques pour siroter une limonade au soleil tout en se connectant au wifi, mais sans vraie proposition culinaire. A 2 h de route vers la Valle de Majes, le meilleur restaurant de Cabanaconde dépend de l’hôtel Kuntur Wassi; accueillant et rustique, il sert notamment une truite à la kiwicha et un filet d’alpaca au vin  délicieux. La Granja se trouve à 5 minutes du belvédère de la Cruz del Cóndor. Il permet de profiter de la même vue plus confortablement installé, avec une carte saine à base de produits locaux.

Dormir au Canyon de Colca

L’Hôtel Colca Lodge permet de prendre Yanque pour base arrière stratégique afin d’explorer la vallée de Colca, tout en profitant de son Spa Eco thermal le soir venu. Ses 45 chambres se fondent agréablement dans l’environnement, avec leur architecture de pierre et barro ainsi que leurs formes arrondies. L’Hôtel Las Casitas del Colca propose de luxueuses petites maisons qui surplombent les terrasses de culture proches de Yanque. C’est un endroit rêvé pour se prélasser sur la terrasse, au spa ou dans la piscine.

Transport au Canyon de Colca

Le canyon du Colca est accessible après 2h30 à 3h de route depuis Arequipa.