Réserve Nationale de Paracas, littoral sud du Pérou

Réserve Nationale de Paracas

La réserve nationale de Paracas comprend une portion de l’Océan Pacifique et de la frange littorale au sud du Pérou.

Situation géographique et climat de la réserve de Paracas

Créée le 25 septembre 1975, la Réserve Nationale de Paracas est la première zone naturelle protégée du Pérou. Elle protège les écosystèmes marins et côtiers, sur les districts de Paracas y Salas, dans la région d’Ica. Elle étend ses 335.000 hectares le long du littoral du sud du Pérou, entre 12 et 786 mètres d’altitude.  35% de son territoire concerne la terre ferme et les îles, tandis que 65% couvre de la mer. Sa température va de 15 °C à 22 °C toute l’année, en l’absence de saison des pluies.

Biodiversité dans la réserve de Paracas

La réserve protège la faune du littoral maritime, bien représentée avec 216 espèces d’oiseaux, 36 de mammifères et 168 de poissons. Parmi les plus emblématiques, il est possible de croiser des flamants du Chili, des pingouins de Humboldt, des sternes, des loups de mer, des loutres et même des baleine à bosse. La végétation est en revanche pauvre, à l’exception de quelques plantes au sommet des collines côtières, qui abritent 10 espèces de reptiles et de nombreux insectes.

Activités dans la réserve de Paracas

Les plages des alentours de Paracas sont surtout prisées pour profiter du soleil sur le sable. Parmi les plus fréquentées, on peut citer la plage de Lagunillas, La Mina, Yumaque, Raspón et Mendieta. Il est possible de pratiquer la pêche sportive en mer. La visite de l’île des Tres Marías offre de beaux points de vue. Enfin, on n’est pas loin des vestiges de sites de la culture Paracas, l’une des plus anciennes précolombiennes dont les spécialités qui nous sont parvenus sont le textile et les géoglyphes.

Accès de la réserve de Paracas

La réserve de Paracas est à 3h30 de route de Lima; il faut bifurquer sur l’axe Santa Cruz – Punta Pejerrey à la hauteur du km 245 de la Panaméricaine Sud. On peut aussi faire le détour par Pisco à la hauteur du km 231 de la même Panaméricaine Sud.