Atahualpa

Atahualpa

Fils de l’Inca Wayna Capac, il est vainqueur dans sa lutte fratricide pour le pouvoir, mais victime de la rencontre avec les colons espagnols à Cajamarca.

Fondation de Lima, MNAAP, Lima

Atahualpa est le fils de l’Inca Wayna Capac et d’une concubine, dont l’influence est parvenue à attirer la cour impériale dans le nord du pays, d’où elle est originaire. L’Inca Capac délaisse sa capitale Cusco pour la ville de Tumebamba. Il doit gérer les problèmes générés par l’expansion de l’empire Inca, passé de 40.000km² à plus de 2.000.000 km² en un siècle, grâce aux conquêtes de son grand-père Pachacutec et son père Tupac Yupanqui.

C’est alors qu’une terrible épidémie attribuée aux étrangers venus de la mer décime le nord de l’Empire, et provoque la mort de l’Inca, ainsi que de ses successeurs potentiels. Huascar, son fils aîné resté à Cusco, prend donc sa place à la tête de l’Empire. Pour asseoir sa supériorité, il maltraite la délégation de la cour du nord qui lui apporte la dépouille de son père. Il doit alors faire face à une violente riposte menée par le jeune officier Atahualpa, aguerri par sa campagne dans le Chachapoyas.

Arrivée de Pedro Antonio de Castro y Andrade, musée Carlos Dreye, Puno

La guerre entre les deux camps met tout l’Empire à feu et à sang, alors que les étrangers reviennent, vus comme les messagers du dieu Wiracocha. Le conflit connait nombres de rebondissements : le général Atoq, frère d’Huascar, fait Atahualpa prisonnier pendant une de ses tournées d’inspection, mais ce dernier parvient à s’échapper et son général Chaculchimay le venge en faisant décapiter Atoq puis verser de l’or en fusion dans son crâne pour boire dedans. Il fait ensuite Huascar prisonnier, et  Atahualpa prend sa place sur le trône de l’Inca.

Atahualpa invite Francisco Pizarro et son armée espagnole à Caxamarca, tandis qu’il reste prudemment en retrait avec son campement militaire de 60 000 hommes. A la demande pressante des conquistadors, il vient les rencontrer sur la place centrale de Caxamarca le 16 novembre 1532. Il est alors fait prisonnier lors d’une attaque brusque d’une poignée de cavaliers menés par Hernando de Soto et Miguel de Estete qui profitent de la panique générée par leurs armes à feu et chevaux inconnus sur ces terres.

Chronologie des Incas et rois espagnols du Pérou, 1725

Réduit à leur merci, Atahualpa offre à Francisco Pizarro en rançon d’immenses quantités d’or et d’argent et la main de sa soeur Quispe Sisa. Pour s’assurer de ne pas être trahi, il demande en cachette à Chaculchimay de faire mettre à mort Huascar. Mais il n’arrive pas à amadouer ses geôliers espagnols qui l’exécutent le 29 août 1533 avant de l’enterrer à San Francisco de Caxamarca. L’Empire inca, doublement orphelin, reste à la merci du pillage des conquistadors.