Pisco du Pérou

Pisco du Pérou

Le Pisco est principalement produit dans la région d’Ica et sert à préparer le pisco sour, la boisson nationale péruvienne.

Raisins de la bodega Tacama

Le Pisco sour est sans aucun doute l’apéritif national péruvien. Il est réalisé à base de Pisco (eau de vie de raisin), et préparé avec du blanc d’œuf, de la glace pilée, du sirop de canne ainsi que du jus de citron vert. Une astuce pour doser son acidité est de choisir des citrons verts plus ou moins jaunes selon son goût. Le Pisco est principalement produit dans la région d’Ica, au sud du Pérou. Jusqu’aux vendanges, il n’y a pas de différence entre la culture du raisin destiné au Pisco ou au vin. Les cépages traditionnellement cultivés sont le mollar, la quebranta, la negra criolla, l’uvina, le torontel, l’albilla, l’italia et le moscatel.

Bodega Santiago Queirolo

Sitôt vendangées, aux mois de février et mars en général, les grappes de raisins sont pressées et le jus est stocké dans des cuves où il fermente pendant environ deux semaines. Il est ensuite transvasé dans de grandes marmites de cuivre surmontées par des alambics pour être distillé. Le jus, au fur et à mesure qu’il est chauffé, laisse s’échapper la vapeur d’alcool qui migre dans l’alambic. Divers niveaux de refroidissement jalonnent ce serpentin de cuivre ou de verre pour récupérer par condensation le précieux liquide qui formera le Pisco après assemblage.

Gamme de piscos

Il y a plusieurs sortes de Piscos purs. Le Pisco Puro Quebranta est produit exclusivement à partir du cépage Quebranta. Le Pisco Acholada est le résultat d’un assemblage de diverses variétés de raisin, dont chaque bodega garde le secret. Le Pisco Mosto Verde utilise un jus de raisin incomplètement fermenté pour garder plus de fruit dans le résultat final, qui coûte d’autant plus cher qu’il nécessite de distiller une quantité plus importante de jus puisque sa concentration en alcool est moindre.