Le Seigneur des Miracles, au Pérou

Le Seigneur des Miracles

Il s’agit de l’une des fêtes religieuses les plus importantes au mois d’octobre au Pérou.

Fête du Seigneur des Miracles, Lima

Le Seigneur des Miracles est une des fêtes religieuses les plus importantes au mois d’octobre au Pérou. Une procession de milliers de fidèles habillés en violet accompagne le saint patron de Lima à travers les rues du centre-ville de Lima. Il a aussi été désigné comme saint patron du Pérou en 2010.
Cette histoire débute vers le milieu du XVIIe siècle. Un humble métis peint le Christ crucifié sur un tronçon de paroi, dans la confrérie de Pachacamilla, zone où les Angolais avaient été regroupés et vivaient dans une pauvreté absolue. Le 13 novembre 1655, à 14h45, survient un terrible séisme à Lima et au Callao ; des églises et des demeures s’effondrent, laissant des milliers de morts et de sinistrés. Tout l’édifice où est gardé cette modeste icône s’écroule, sauf la faible paroi d’adobe qui soutient la peinture, préservée inexplicablement de fissure.

Fête du Seigneur des Miracles, Lima

Depuis, elle attire beaucoup de personnes qui viennent la vénérer avec des chants et des danses folkloriques. Ces manifestations de piété populaire sont jugées comme païennes et scandaleuses par les autorités politiques et religieuses de l’époque. Le vice-roi ordonne donc la destruction de l’image. Mais le peintre chargé de l’effacer en est empêché mystérieusement par une crise de tremblements et de frissons, qui le saisissent à chaque fois qu’il monte sur l’échelle placée à ses côtés. Un soldat de Balcázar plus rationnel essaie à son tour, mais redescend rapidement en expliquant que l’image dégage une présence trop puissante à son approche. Malgré l’insistance du clergé, la population parvient à sauver cette image du Christ en organisant une forte protestation.

Fête du Seigneur des Miracles, Lima

Le mur est depuis un lieu majeur de vénération populaire, et d’autres récits miraculeux se sont ajoutés à ce premier épisode. Le 20 octobre 1687, le raz-de-marée qui a dévasté toute une partie de Lima épargne ainsi le frêle mur qui porte l’image sainte. Depuis, les 18 et 19 octobre se tient la procession du Señor de los Milagros. Une copie de l’image a été confectionnée et est portée en procession chaque année dans les rues de Lima, en implorant le Christ pour qu’il calme la colère de la nature.

Fête du Seigneur des Miracles, Lima

La confrérie du Seigneur de Nazareth des Miracles, dite “HSMN”, compte 5 000 membres répartis en 20 corporations dites « cuadrillas », qui prennent à tour de rôle un soin tout particulier des cultes et de la procession lors de laquelle ils portent sur leurs épaules le Christ sur sa plate-forme de 2 tonnes. Le parcours traditionnel dure presque 24 heures et débute à l’église de Las Nazarenas, traversant ensuite la zone du centre de Lima pour arriver à l’église de la Merced de Barrios Altos. À cette époque abondent les vendeurs proposant une grande variété de plats et de friandises typiques, comme le réputé Turron de Dona Pepa.