Récit de voyage, Carnet de route en Amazonie, Pérou

Le Pérou: de l’Amazonie au lac Titicaca

Le Pérou: de l'Amazonie au lac Titicaca
4 5 1 1

Bonjour Alain,

C’est très aimable à vous de prendre de nos nouvelles.

Nous sommes rentrés enchantés de notre voyage. On nous avait dit que « c’était très beau », mais nous  ne nous attendions pas à un tel spectacle! Les paysages sont vraiment sublimes et grandioses, la population est chaleureuse et accueillante et tellement typée et colorée.

Voyage au Pérou

Après, il est vrai, pas mal de péripéties, de stress et d’angoisse de ne jamais y arriver, nous avons vécu un moment assez exceptionnel, semble-t-il, au Machu Picchu. Même notre guide nous a avoué n’avoir jamais vécu cela. Nous avons pu rester sur le site jusqu’à la toute fin du jour. Et voir la pénombre prendre petit à petit possession du site totalement déserté fut un moment magique. Nous fûmes les tout derniers à quitter l’endroit!

Nous avons A-DO-RE également tout particulièrement la Vallée de la Colca, quels paysages à couper le souffle! Nous avons été surpris du peu de touristes dans cette magnifique région et en avons d’autant plus profité.

Le séjour chez l’habitant fut intéressant, mais mes intestins fragiles ne l’ont malheureusement pas supporté. Je ne le ferais plus car ce fut une nuit blanche dûe aux soucis intestinaux et au froid (nous nous étions pourtant bien équipés). La famille qui nous recevait fut adorable et a semblé apprécier la BD de Tintin en espagnol que nous lui avons apportée.

Le séjour en Amazonie fut aussi un beau moment, surtout l’excursion jusqu’aux Aras.

Séjour en Amazonie, Pérou

Dans un premier temps, le Refugio Amazonas nous a surpris désagréablement pas son manque d’intimité. On ne loge pas dans des bungalows individuels, mais plutôt dans un internat, avec des alcôves de luxe, qui ne sont séparées entre elles que par une mince cloison et pas de plafond. Les bruits se communiquent alors sans souci d’une chambre à l’autre et si les voisins, même éloignés, ne sont pas discrets… Je ne le recommanderais pas pour un voyage de noces.

Les nuits peuvent aussi y être très fraîches. Alors que nous y étions, les températures ont chuté et la dernière nuit fut très froide car la chambre est totalement ouverte sur la jungle (ce qui fait son charme), sans aucune possibilité d’empêcher le vent de s’engouffrer dans la chambre.

Par contre, la déco est magnifique et tout le staff est extrêmement sympathique. Les activités se font en petits groupes et c’est appréciable, on ne se sent pas traité comme de stupides touristes qu’il faut plumer au plus vite.

Nous avons eu la grande chance de croiser la route d’une famille de jaguars, un beau moment que nous ne sommes pas prêts d’oublier.

Voilà pour nos impressions. Mais nous tenons surtout à vous remercier et à remercier toute l’équipe pour votre excellent travail!

Faune en Amazonie péruvienne

Le choix et l’organisation du circuit furent parfaits. Je voudrais souligner aussi la qualité de nos guides et de nos chauffeurs: adorables, compétents, patients, attentionnés.

Nous avons tout particulièrement apprécié vos petites attentions: les collations pour la route et le livre sur le Pérou avec son petit mot personnalisé, les coups de fil quotidiens afin de savoir si tout allait bien.

Et que dire de la gestion des grèves!!! Là, vous avez été les meilleurs: réactifs, à l’écoute, encourageants… Tout a été mis en oeuvre pour nous aider.

Franchement, vous nous avez bluffés! Waouh, quelle équipe! BRAVO! Nous aimerions découvrir d’autres endroits d’Amérique du Sud et ferons alors sans aucun doute appel à vous!

Un tout tout grand merci pour cette belle découverte,

Myriam et Jean-Michel

N.B: Oups, j’ai oublié de citer Jean-Marie dans nos remerciements. Je voulais le remercier pour sa disponibilité, son écoute, sa gentillesse et sa patience!

Kantuta, Pérou

Je me rallie bien sûr avec vigueur aux propos de Myriam, mais elle écrit avec tellement plus de talent que moi… Merci une fois de plus à tous ceux qui ont travaillé sans relâche pendant les grèves pour restructurer notre périple; je mesure l’ampleur du défi lorsque le contexte change littéralement toutes les heures. Je laisse à ma photographe attitrée le soin de régler la question des photos.

Avec une pensée amicale de notre petite Belgique qui plafonne tout juste à 600 m!

Jean-Michel