Saint Martin de Porres

Saint Martin de Porres

Né à Lima en 1579, un grand nombre de miracles lui ont été attribué de son vivant et après sa mort.

Saint Martin de Porres

Saint Martin de Porres nait à Lima le 9 décembre 1579. On le traite comme un mulâtre, car il est le fils illégitime d’un aristocrate espagnol, diplomate au service du roi Philippe II d’Espagne, et d’une Panaméenne noire d’un milieu humble.

Dès son enfance, il étonne par sa piété et sa préoccupation constante pour les nécessiteux. A l’âge de quinze ans il est admis au couvent des Dominicains de Lima après avoir appris le métier de barbier. Il postule officiellement dans l’ordre neuf ans plus tard, et fait ses vœux de pauvreté, charité et obéissance au bout des trois ans de noviciat.

Infatigable dans son travail pour les plus pauvres, il obtient notamment la construction d’un orphelinat et d’un hôpital dans le couvent. Il œuvre également inlassablement à l’évangélisation des populations délaissées, noires et indiennes, par des prêches dans la rue.

Chapelle votive populaire, Museo Convento Santo Domingo, Lima

Un grand nombre de miracles lui ont été attribué de son vivant et après sa mort. On rapporte qu’il avait le don d’ubiquité, c’est-à-dire d’être à plusieurs endroits à la fois, ou encore qu’il pouvait parler et commander aux animaux.

Celui que l’on représente muni d’un balai dans les images pieuses garde tout le long de sa vie un style de vie austère, fait de jeûne, d’abstinence, de prière et d’oraison. A l’âge de soixante ans, il tombe malade et annonce lui-même qu’il est temps pour lui d’aller rejoindre Dieu, ce qui cause une grande émotion à Lima. Il meurt le 3 novembre 1639 à 9h du soir, juste après que l’on ait chanté le Credo dans la chambre dans laquelle il est alité.