Parcs de la Cordillère: Huascaran, point culminant du Pérou

Parcs et réserves naturelles de la région de la Cordillère des Andes

Les sites des départements de Apurimac, Ayacucho, Junin, Pasco, Ancash, Huanuco.

Parc national Huascarán

Créé en 1975 dans la région d’Ancash, il s’étend sur 340 000 ha. Il se divise en deux zones, avec le Callejón de Conchucos sur le flanc oriental de la Cordillère Blanche et le Callejón de Huaylas sur le flanc occidental, à des altitudes comprises entre 2 375 à 6 768 m. Il est classé Réserve de Biosphère depuis 1977 et Patrimoine Naturel de l’Humanité depuis 1985. Il compte des neiges éternelles à partir de 5 000 m d’altitude, dont le Nevado Huascarán et le Nevado Alpamayo, ainsi que des formations glaciaires dont 712 glaciers, 434 lacs et de nombreuses vallées profondément encaissées. Il abrite en outre 901 espèces de plantes andines, 12 de mammifères différentes, et 137 d’oiseaux. Enfin, on y recense 33 sites archéologiques.

Parc national Yanachaga Chemillén

Le Parc s’étend sur 122 000 ha dans la région de Pasco, entre 460 m et 3 643 m d’altitude, sur la cordillère du Yanachaga. Zone montagneuse couverte de végétation, porte d’entrée sur l’Amazonie, il possède un relief très accidenté avec de nombreux canyons comme sur le río Palcazu. C’est le lieu de vie des ethnies indigènes Yanesha dans la vallée du Palcazú et de communautés rurales dans la zone de Oxapampa et Pozuzo.

Sanctuaire national de Pampa hermosa

Ce sanctuaire compte 11 543 ha dans la zone de Tarma et Chanchamayo de la région de Junín. Il possède des forêts tropicales d’altitude, avec une végétation très dense et des exemplaires de cèdres d’altitude. Il abrite des rivières de Cascas et Ulcumayo, des affluents importants du rio Oxabamba.

Sanctuaire National de Huayllay

Premier sanctuaire national, créé sur 6 815 ha dans la région de Pasco, il protège une sorte de forêt minérale de pierres volcaniques, sur le haut plateau de Bombón entre 4 100 et 4 600 m d’altitude. Il abrite des lagunes et des puits d’eau thermale à 60º C, dont les 2 bains naturels de Yanatuto. Y vit une faune classique de la puna, avec le renard andin, le cuy, la vizcache, la vigogne et le chat sauvage. Le Queñua est le seul arbre à y pousser, mais il compte de nombreuses herbes, comme la champa qui est utilisée comme combustible une fois séchée. On y recense plus de 500 peintures rupestres préhistoriques.

Sanctuaire National d’Ampay

Ce Sanctuaire de 3 635 ha a été créé en 1987 autour du sommet enneigé Ampay, qui surplombe la ville d’Abancay dans la région d’Apurímac. Il compte de nombreuses espèces de mammifères comme le renard andin, menacé d’extinction, ainsi que des oiseaux emblématiques comme le condor et la gaviote andine. Au niveau de la flore, on y recense notamment des orchidées. Il abrite enfin deux lagunes en forme de cratère, dont l’Uspaccocha.