Les agaves et broméliacées du Pérou

Les agaves et broméliacées du Pérou

Le Pérou abrite un véritable trésor de biodiversité grâce à sa gamme variée de climats et reliefs.

L’Agave américaine des Agavaceae

Cette plante pérenne s’adapte aux terres les plus arides. Elle est facilement reconnaissable à ses longues feuilles charnues de couleur blanc gris. Elles poussent directement du sol à partir d’un centre où elles sont enroulées. Elles sont bordées d’épines très fines de 2 cm, et se terminent en une pointe affilée de 5 cm de long sur 1 cm de large à sa base. Elle atteint 8 à 10 mètres de haut et 10 cm de diamètre. A mi hauteur, de petites branches forment une pyramide qui culmine en une grappe de fleurs de 5 à 10 cm, d’un jaune tirant sur le vert. Le fruit est une gousse large. La fermentation du jus sucré obtenu dans la sève avant la floraison produit la boisson nommée pulque. Sa distillation est à la base de l’alcool de mezcal dont le plus connu est la tequila.

L’Agave attenuata des Agavaceae

Originaire du Mexique, elle pousse dans les zones d’altitude entre 1.900 et 2.500 m. C’est une des plus rares des agaves. Elle atteint 1m50 de haut. Ses feuilles sont grises à jaunes, ovales, allongées, et longues de 70 cm sur 15 cm de large. L’agave ne fleurit qu’une fois dans sa vie, avant mourir en donnant naissance à de nombreux rejetons grâce à ses racines. Sa floraison forme un long rameau de de 2,5 à 3 m, garni de fleurs jaunes verdâtres.

L’Agave chrysantha des Agavaceae

Reconnaissable à ses petites fleurs jaune vif, cette plante peut atteindre 7 m de haut, avec une longue tige florale de 80 à 180 cm. Ses feuilles vert gris sont longues et ovales, et mesurent entre 40 et 75 cm de long pour 10 cm de large. Les fibres de ses feuilles, appelées pita, permettent de confectionner des cordes, textiles et filets.

L'Aechmea Blanchetiana des Bromeliaceae

C’est une plante à fleurs endémique de la région de Bahia au Brésil. Elle est aussi appelée Aechmea laxiflor, du mot grec akme qui signifie pointe, en raison de la forme de ses feuilles. Elle appartient à la famille des broméliacées, très utilisée pour ses longues feuilles colorées comme ornement d’intérieur.

L’Alcantarea (Vriesea imperialis des Bromeliaceae)

Cette plante apprécie l’ensoleillement et les conditions arides. Elle est assez répandue sur les pentes rocheuses de la sierra de Rio de Janeiro. C’est l’espèce la plus grande de famille des broméliacées, avec 1,5 m de haut pour 15 cm de large. Elle ne fleurit qu’après une dizaine d’année, et sa floraison rouge peut mesurer 1,8 m.

Le Bromelia ananas des Bromeliaceae

Le bromélia appartient à une famille de plantes tropicales aux inflorescences colorées qui n’ont lieu que très rarement, voire ne seule fois. Il se remarque par son beau feuillage vert et brillant, parfois tirant sur le rouge. La forme emboîtée de ses feuilles rigides lui permet de retenir l’eau de pluie. Le plus connu des broméliacées est l’ananas. Il peut pousser dans toutes les zones tropicales comme la forêt amazonienne, du Pérou au Brésil et du Mexique à l’Argentine.

La Planta azul (Tillandsia des Bromeliaceae)

Avec plus de 650 espèces, c’est le genre le plus courant de broméliacée. Il se trouve dans les déserts, forêts et montagnes d’Amérique centrale et du sud. C’est un épiphyte, c’est-à-dire qu’il pousse le plus souvent dans les arbres, où il puise en ses nutriments par ses feuilles, et non par ses racines.

L'Ochagavia andina des Bromeliaceae

Ce type de broméliacée est endémique au Chili. C’est une espèce le plus souvent lithophyte, c’est-à-dire qu’elle pousse sur les rochers. Dans un environnement urbain, elle s’adapte aux surfaces, et s’accroche aux toits ou aux lignes de téléphones.