Faune aviaire : petits oiseaux du Pérou

Les petits oiseaux du Pérou

Grâce à sa biodiversité unique au monde, le Pérou compte une faune aviaire importante : notre sélection des petits oiseaux du pays.

Churrinche, attrape-mouche vermillon, viudita roja ou brasa de fuego (Pyrocephalus rubinus)

Le churrinche, présent surtout en Argentine et Uruguay, migre dans les régions tropicales du Pérou, du Brésil et de Colombie pendant l’hiver. Il mesure 14 cm pour 14 g. On reconnaît le mâle au rouge vif de sa poitrine et sa couronne, qui ressort avec le noir du pourtour des yeux, le dos, les ailes et la queue. Les femelles sont grises avec le ventre orangé. Il se nourrit d’insectes qu’il attrape généralement en vol. Il vit dans les milieux ouverts, jardins, palmeraies et savanes.

Paroare à bec jaune, cardenal, (Paroaria capitata)

Le paroare à bec jaune se remarque avec sa tête rouge carmin encadrée d’une gorge noire et une nuque blanche. Il a le corps gris foncé et mesure 16 cm. Il vit dans les forêts humides et les fourrés proches de rivières et marais en Bolivie, dans le Mato Grosso brésilien, au Paraguay et au Pérou. Il se déplace seul ou en couple, et se regroupe en petites bandes de 6 le temps de faire son nid dans des herbes sèches. Il se nourrit principalement de graines, mais aussi d’insectes.

Barbacou unicolore, monja de pico rojo (Monasa nigrifrons)

Le barbacou unicolore est un petit oiseau tout noir muni d’un bec d’un rouge orangé très vif. Il vit dans les forêts subtropicales et tropicales amazoniennes du Pérou, de Bolivie, du Brésil et de Colombie. Il reste habituellement sur les branches poches du sol, d’où il fait de courts vols pour capturer des insectes. Il vit en petit groupe.

Tangara évêque ou bleu, celestino (Thraupis episcopus)

Le tangara évêque est un passereau de 15 cm reconnaissable à sa couleur bleu gris, plus métallisée sur le dos, et tirant sur le vert sur les ailes et la queue. Il vit en dessous de 2 600 m d’altitude dans les forêts tropicales et subtropicales du Mexique au nord du Pérou, de la Bolivie et du Brésil. Il se nourrit de graines,  d’insectes et de fruits comme les papayes ou les bananes.

Tyran quiquivi, benteveo común ou quitupi (Pitangus sulphuratus)

Le tyran quiquivi est un passereau de 25 cm. Il a une grande tête munie d’un bec assez long, des ailes et pattes courtes. Il est reconnaissable au masque noir qu’il porte des yeux à l’arrière de la tête, bordé de part et d’autre d’une frange blanche. Il a la poitrine et le ventre jaunes vifs, et le dos, les ailes et la queue bruns. Il tient ses noms de son cri tri-syllabique très caractéristique. Toute une série de légendes interprète son chant comme l’annonce d’une naissance, ou un présage funeste pour la maison voisine. Il se nourrit de fruits, larves, lombrics, insectes, mais aussi de petits reptiles et poissons.

Sucrier à ventre jaune, platanero ou bananaquit (Coereba flavolea)

Le sucrier à ventre jaune fait 11 cm de long. Il a une petite tête jaune noire rayée d’une bande blanche au niveau des yeux. Sa gorge est grise, son ventre jaune vif, son dos et ses ailes gris foncé. Son bec fin et noir est un peu recourbé vers le bas pour faciliter le prélèvement du pollen dans les fleurs. Il se nourrit de nectar, mais aussi de fruits comme la mangue ou la papaye, et d’insectes.

Paruline équatoriale, arañero cara negra (Geothlypis aequinoctialis)

Le paruline équatoriale vit dans la végétation base des zones de marais. Il mesure 13 cm pour 13 g. Il le ventre jaune vif, le dos jaune verdâtre et les ailes grises mouchetées de blanc et noir par endroits. Un masque noir sépare le jaune vif de sa gorge et le gris bleu du dessus de sa tête. Il se cache souvent, sauf pour chanter. Il se nourrit d’insectes, qu’il chasse dans les fourrés.

Gobemoucheron masqué, tacuarita azul (Polioptila dumicola)

Le gobemoucheron masqué est un passereau de 11 cm. Il tient son surnom, petite perle bleue, de son corps gris bleuté avec l’abdomen gris perle. Sa tête gris métallique porte un masque noir. Il a les ailes grises ponctuées de stries noires et blanches, et la queue noire bordée de blanc. Son bec et ses pattes sont noirs. Très actif, il passe ses journées à se déplacer rapidement dans les arbustes pour chasser des insectes et larves.

Merle à ventre roux, zorzal colorado, tordo de vientre rufo ou chalchalero (Turdus rufiventris)

Le merle à ventre roux est un passereau gris facilement reconnaissable à son ventre rouge ou rosé. Il fait 23 cm pour 70 g. Il a un bec jaune, court et droit.  Il est répandu dans les forêts de Bolivie, Pérou, Paraguay, Uruguay, Brésil et Argentine où il a colonisé les centres urbains. Il se plaît autant au sol que perché sur un arbre. Il se déplace en sautillant, seul ou en couple. Il est omnivore, et partage son alimentation entre fruits, graines et petits vertébrés. Il est réputé pour son chant aigu très mélodieux.

Sicale ou chardonneret bouton-d'or, gorrión azafrán ou jilguero dorado (Sicalis flaveola)

Le sicale bouton-d’or est un passereau qui tient son ton de sa couleur jaune vif sur le tout le corps, encore qu’un peu plus olivâtre sur les ailes, le dos et la queue. Il vit dans les prairies et les parcs d’Argentine, Uruguay, Colombie, Venezuela, Equateur, Pérou, Brésil et Paraguay. Grégaire, il est souvent posé au sol. Il picore des graines et petits insectes et niche dans des cavités.

Pépoaza oeil-de-feu, diucon (Xolmis pyrope)

Le pépoaza oeil-de-feu est un passereau de la famille des tyrannidés. Il vit dans les zones ouvertes bordées d’arbes, en Amérique du Sud.  Il mesure 20 cm. Son corps mêle divers tons de gris, sur lesquels tranche le rouge vif de ses yeux.