La culture Sechín, au Pérou

La culture Sechín

La culture pré-céramique Sechín, connue pour ses vestiges en pierre sculptée, est une des plus anciennes connues à ce jour, avec des vestiges dès 3500 avant J.-C. jusqu’à la naissance de la culture fondatrice précolombienne Chavín. Ses sites les plus importants sont situés tous trois dans vallée de Casma de la région d’Ancash. Sechín Bajo se trouve sur la rive droite du río Sechín, Sechín Alto sur la rive gauche du río Sechín, et Cerro Sechín ou Sechín de las Estelas au pied du cerro Laguna.

Sculptures anthropomorphes, Sechin

La culture Sechín a évolué et changé de site au fil des siècles; 3 sites révèlent la chronologie de son développement dans la même vallée nde Casma.

Le site de Sechín Bajo a révélé en 2008 l’existence d’une place circulaire de 10 mètres de diamètres, dont la délimitation en pierre et adobe remonterait aux origines de la culture Sechín selon l’archéologue allemand Peter Fuchs. Actuellement en fouille, il n’est pas ouvert aux visites.

Le site de Cerro Sechín est le mieux connu à ce jour. Ses 50.000 m²  renferment une plateforme édifiée vers 2000 avant J.-C. Le matériau de base est en cône façonné à la main dans de l’adobe avant d’être séché au soleil du désert côtier. Le clou du spectacle est sa muraille haute de 4,15 m et ornée de 400 bas reliefs sculptés dans le granit. Le site propose aussi la visite du musée de site Max Uhle, où sont présentées les pièces principales issues des fouilles méthodiques lancées en 1998, ainsi que la description du développement des vallée de Casma et Huarmey.

Non loin de là, le site de Sechín Alto présente un édifice rectangulaire de 180 mètres sur 120, ponctué de niches et d’une frise en adobe. On y distingue la représentation d’un homme à dents de félins muni d’un couteau sacrificiel et d’un serpent, première occurrence d’une iconographie sacrificielle qui deviendra courante dans la culture Chavín.

muraille de la culture Sechin

Une des caractéristiques les plus impressionnantes de la culture Sechín est la maîtrise de la technique des bas et hauts reliefs, sur adobe ou sur pierres. Taillée en bloc dans les carrières du cerro Laguna, la roche était transportée à l’aide de troncs d’algarrobo et de cordes tissés fibres végétales d’agave.

architecture Sechin

Le site le plus connu est celui de Cerro Sechín, qui impressionne par son long bas relief de pierre. La première interprétation émise par Julius Tello lors de la découverte du site, est restée longtemps acceptée; les représentations de membres humains seraient l’évocation des victimes de violents affrontements avec les féroces guerriers qui les côtoient. Mais elle s’avère aujourd’hui démentie par les nouvelles connaissances archéologiques, qui ne montrent aucune évidence de guerre (ni arme ni fortification) dans les cultures archaïques Caral ni Chavín. Une nouvelle hypothèse de lecture s’appuie sur la présence de chamanes reconnaissables à leurs ongles longs et leurs sceptres: les membres humains auraient en réalité pour fonction d’expliquer le fonctionnement du corps humain, sur ce que l’on pourrait qualifier de première université de médecine au monde. Armés de cette clé, il est possible de différencier une colonne vertébrale jeune d’un tassement de vertèbres dû à l’âge ou au travail. Certains affirement même que le plan d’ensemble du temple suit la forme des deux lobes du cerveau.