Fête de la Vierge de la Chandeleur (Candelaria) au Pérou

La Candelaria (Vierge de la Chandeleur)

La fête de la Vierge de la Chandeleur commémore tous les 2 février la présentation de Jésus et la purification de la Vierge.

Fête de la Vierge de la Candelaria, Puno

La fête de la Vierge de la Chandeleur, Candelaria en espagnol, commémore tous les 2 février la présentation de Jésus au temple de Jérusalem, ainsi que la purification de la Vierge. Cette connotation mariale devient centrale dès 1497, en écho à l’apparition d’une autre Vierge de la Chandeleur aux Canaries. On retrouve les premières mentions de l’existence de la statue de la Vierge de la Chandeleur sur le plateau de Callao en 1580. Elle est gardée dans l’église de Saint Jean Baptiste de Puno, fondée en 1562 sous le vice-roi Sarmiento de Sotomayor.

La légende raconte que le 12 mai 1781, lors du 3ème assaut des forces patriotes, la population assiégée de Puno organisa une grande procession de l’église de saint Jean à la cathédrale ; ce mouvement massif fut pris par les ennemis pour l’arrivée de renfort aux forces royalistes, et ils levèrent le siège. Reconstruite en 1887 suite à un incendie, cette paroisse a été élevée à la dignité de Sanctuaire de la Très Sainte Vierge de la Chandeleur de Puno le 7 février 1988.

Fête de la Vierge de la Candelaria, Puno

La fête de la Candelaria rythme deux fois par an toutes les activités de la ville. En février, le défilé missionnaire des enfants ouvre les festivités, suivi par la procession des chandelles le 1er février, puis la messe et la procession solennelles le 2. En août, procession d’offrande, cérémonie de la découverte de la Vierge et procession finale se suivent pendant toute la journée du 14, avant la messe et la procession solennelles le 15. Le dimanche qui suit, l’octave de la Vierge est célébrée par une messe et une procession d’action de grâce.

C’est une des processions les plus populaires du Pérou, qui attire des centaines de milliers de personnes à Puno pendant deux semaines. José María Arguedas, écrivain indigéniste et anthropologue de renom œuvra beaucoup pour son développement lors de ses mandats à la commission chargée du folklore, au sein du Ministre de l’Education dans les années 1950.

Fête de la Vierge de la Candelaria, Puno

Les tenues de fête des chanteurs et des danseurs sont de véritables chefs d’œuvres réalisées par des maîtres tailleurs et brodeurs qui travaillent toute l’année pour les confectionner. On dénombre plus d’une centaine de groupes qui présentent des traditions folkloriques diverses et variées ; siku morenos, chinas, cholitas, diablos, diablezas, gorilas, llameros, kullahuas, waca wacas, reyes caporales, reyes morenos ont chacun leurs atours vestimentaires et des chorégraphies bien distinctes. Les siku morenos ont été les premiers à défiler munis de flûtes de pan et de tambours. Ils ont été au fil des années rejoints par toutes les autres traditions du folklore péruvien et on assiste aujourd’hui à de véritables concours de danse.