Escapade à Toro Muerto depuis Arequipa

Les pétroglyphes de Toro Muerto  depuis Arequipa

Avec quasiment 6000 symboles gravés sur les rochers de Toro Muerto, vous partez à la découverte d’une des plus grandes concentrations au monde de pétroglyphes.

Un paysage qui vaut le détour, du désert à l’oasis

Vous partez de bonne heure d’Arequipa pour 150 km, soit 2h30 de route. Les 72 km de Panaméricaine offrent une vue particulièrement belle sur un camaïeu de sommets colorés. Vous bifurquez ensuite vers la vallée de Majes qui s’écoule entre les flancs désertiques de cette chaîne de montagnes arides.
Le long de la rivière, le contraste du vert tendre des cultures de blé, riz et luzerne est saisissant.  Vous entrez dans le district d’Uraca, et pouvez observer la spécialité régionale : la pêche d’écrevisses ou « gambas de rios » dans les villages de Corire et Colorada.

Site de Toro Muerto

Une chasse au trésor inépuisable

Votre guide laisse le véhicule près de Corire, et c’est parti pour une promenade enchanteresse. Le terrain est peu pentu, et vous voilà vite totalement entouré de blocs rocheux qui s’étendent à perte de vue, notamment de pierres volcaniques issues d’éruptions du Chachani et du Coropuna. Dans une aire de 250 m sur 5 km, les roches ont été marquées avec des techniques diverses. Rayées, frappées à coup de pierre ou gravées, elles recèlent des dessins insoupçonnés. Les figures les plus anciennes sont attribuées à la culture Wari entre 800 et 1000 ans après J.-C.. Le jeu de piste commence; à vous d’explorer cet immense champ de pierres pour découvrir les plus beaux pétroglyphes.

Le butin d’images

Deux heures ne sont pas de trop pour aller de trouvailles en trouvailles. Vous ne manquez pas de vous émerveiller devant la richesse des motifs gravés dans la pierre, et l’inventivité de leurs créateurs préhistoriques.  Quand vos explorations vous ont ouvert l’appétit, vous prenez une pause autour de l’excellent pique-nique préparé par vos guides d’Arequipa. L’occasion de vous mettre au courant des connaissances archéologiques que les chercheurs ont de cette zone unique au monde. Ou de comparer les jolis clichés que vous avez glanés au gré de vos pas.

Vue de Toro Muerto

Les histoires contées par les pierres

Profitez de l’une plus belles collections d’art rupestre au monde pour essayer de lire ces messages parfois rendus muets par les siècles. Vous pouvez distinguer çà et là des plantes, des animaux, des humains, ainsi que des formes géométriques. Ils donnent des indications sur le mode de vie de ces populations anciennes, leur alimentation, leurs activités, leurs croyances. Des archéologues font un lien commun aux cultures précolombiennes entre les reptiles et le monde inférieur ou les condors et le monde supérieur. La fréquente apparition de poissons et grenouilles évoque des rituels pour invoquer la pluie dans cette zone aride. De nombreux renards et alpacas, parfois mis en scène dans des représentations de chasse, témoignent de la faune encore présente. On peut découvrir jusqu’à 152 dessins sur un même rocher.

Une région riche

Si vous vous lassez de scruter les cailloux, vous avez toujours un superbe paysage à explorer le long de la rivière. Si vous êtes au contraire infatigables, continuez sur quelques kilomètres au nord de Corire vers Apla, un site où vous pouvez trouver quelques géoglyphes en forme de cercles concentriques. Il est essentiel de ne pas les toucher, pour respecter leur conservation parfois mise en péril par des touristes indélicats.

Emplacement : dans la vallée de Majes, entre les villages de Corire et Colorada, dans la région d’Arequipa.
Distance d’Arequipa : 150 km, soit 2h30 de route.
Pour plus d’informations, nous contacter