Quand partir au Machu Picchu

Quand partir au Machu Picchu

Le Machu Picchu est le joyau de l’Empire Inca; il est important de bien choisir le moment pour le visiter et en profiter un maximum.

Il faut garder en tête deux facteurs majeurs pour choisir la meilleure période de voyage au Machu Picchu : le climat et l’affluence touristique. A vous de combiner ces variables pour profiter dans les meilleures conditions de ce site parcouru par 3000 visiteurs par jour lors des pics de fréquentation. Tout dépend de votre manière de voyager. Si la présence d’autres visiteurs, même nombreux, ne vous gêne pas pour profiter du spectacle majestueux de la citadelle sacrée, vous pourrez profiter des mois des grandes vacances d’été en France, qui correspondent au pic touristique annuel.

Une bonne option est de partir dès l’aube de la petite ville d’Aguas Calientes où vous aurez passé la nuit. En visant les premières navettes de bus ou en marchant jusqu’au site au lever du soleil, vous vous assurez quelques instants privilégiés avant la déferlante de touristes. Préférez toutefois une autre saison si vous avez une allergie à la foule, et si vous appartenez à la catégorie de voyageurs qui se promènent hors des sentiers battus afin de ne pas croiser trop d’autres étrangers.

En ce qui concerne le climat, il est important de garder en tête que le Machu Picchu se situe dans une zone de forêt humide où les précipitations sont fréquentes et assez imprévisibles. Sachez que le soleil peut tout à fait surgir tout l’après midi même si le ciel est couvert d’un brouillard épais le matin lorsque vous entreprenez l’ascension jusqu’à la citadelle. Soyez patient, et si le temps ne se lève pas, ne vous inquiétez pas, cela ne gâchera en rien votre visite. Les brumes donnent en effet un air des plus mystérieux et envoûtant aux grandes murailles.

Pour mettre toutes les chances de son côté pour profiter d’un beau temps lors de la visite du Machu Picchu, il est recommandé de viser la saison sèche qui s’étend de mai à novembre. Les trois premiers mois de l’année sont plus compliqués avec la saison des pluies qui bat son plein de décembre à mars. L’accès au site est parfois même rendu impossible si les fortes précipitations rendent le terrain trop meuble, phénomène d’autant plus gênant avec les dénivelés importants de la région. Juillet est certes le mois le plus froid de l’année dans la région du Machu Picchu, mais les températures ne sont jamais vraiment dissuasives dans cette région au climat subtropical.

Les choix le plus stratégique est peut être un habile compromis qui évite la très haute saison touristique de juillet à septembre, et le cœur de la saison des pluies de janvier à mars. Notre conseil : privilégier l’inter saison. En mai et juin, et d’octobre à mi-novembre, vous profiterez de l’ensoleillement sans devoir partager le joyau de l’Empire Inca avec trop de touristes. Quoiqu’il en soit, prévoyez des vêtements chauds en prévision des nuits fraîches en toute saison. L’altitude entraîne un écart de température entre le jour et la nuit assez important.