2 février 2022

La Vallée Sacrée est l’un des endroits les plus fascinants du Pérou. Le charme si singulier de cette zone réside par la variété de ses paysages et de sa richesse archéologique. Nous vous emmenons dans la partie haute de cette vallée découvrir deux endroits mythiques de la culture incas.

Les salines de Maras

Arrivés la veille à Cusco, cette excursion allait être la première dans la Vallée Sacrée. Nous commençons notre séjour par la découverte des salines de Maras et des terrasses de Moray. L’impatience naissait, mais aussi beaucoup d’attente était de mise sur ces deux endroits à priori époustouflants et insolites. Réveillés dès l’aube, notre chauffeur nous embarque dans son véhicule en direction d’Urubamba.

Montagne Chicón, région de Cusco

Arrivés aux alentours de la ville, nous descendons du véhicule et recevons les instructions de la part de notre guide. Avant de partir, nous observons le superbe panorama qui s’offre à nous : les cultures et les champs de blé à perte de vue, le bleu éclatant du ciel, et la splendide montagne Chicón en arrière-plan.

Nous franchissons les différentes étapes du circuit, avec quelques pauses pour contempler la grandeur des paysages et la vie rurale aux alentours des villages.

Salas Maras, région de Cusco

Nous arrivons enfin à destination, à plus de 3000 m d’altitude. Les jambes engourdies par le trajet, nous marchons jusqu’à l’entrée du site dédiée aux personnes voulant le visiter. Notre guide nous donne 10 minutes de visite libre avant de nous donner des explications sur le lieu, puis 20 minutes supplémentaires pour contempler avec plus d’attention. Nous commençons par examiner l’endroit dans sa globalité. Nous pouvons dire que nous sommes impressionnés par son agencement, sa profondeur et ses couleurs !

Les 3000 bassins des salines de Maras

Les couleurs sont en effet fascinantes, elles prennent des teintes allant du blanc neige, rose, vert d’eau jusqu’au sépia. Nous ne comprenons pas d’où viennent ces changements soudains de couleurs entre les bassins. Nous remarquons également que ces teintes s’éclaircissent ou s’intensifient en fonction de la lumière du soleil et de notre position. Ces étranges bassines salées sorties de nulle part sont des plus caméléonesques !

Fleurs de sel des Salas Maras

Nous écoutons attentivement notre guide pour connaître l’histoire de ces salines. Ces puits de sel de différentes tailles et couleurs trouvent leur source dans les sous-sols d’eau salée de la montagne Qaqa Wiñay. Le soleil qui surplombe la vallée fait évaporer l’eau, laissant des cristaux de sel à la surface. Notre guide nous éclaire sur l’origine des teintes des bassins. Elles proviennent des différentes concentrations de minéraux que l’eau contient : magnésium, potassium, calcium, silicium, fer, zinc, cuivre etc.

À l’époque pré-incas et incas, les habitants exploitaient déjà ces ressources, précieuses pour la conservation des aliments mais elles étaient aussi utilisées lors de cérémonies religieuses. Le site a été plus tard aménagé par les colons espagnols, profitant de leur passage pour créer le village de Maras.

Salas Maras, région de Cusco, Pérou

Ces quelques 3600 salines naturelles d’environ 5 mètres² chacune sont toujours cultivées par les habitants du village de Maras. Chaque famille hérite d’un bassin, ils l’entretiennent de manière ancestrale comme le faisaient leurs prédécesseurs. Cette collecte de sel leur permet d’avoir une petite contribution pécuniaire. Ainsi des milliers de tonnes de sel sont produites et vendues voir exportées chaque année.

Site de Moray, région de Cusco

Ayant fait notre tour et quelques beaux clichés photographiques au sein de ces salines, nous allons en direction de notre ultime étape, celle des terrasses de Moray. Ce lieu verdoyant abrite des terrasses incas, le fameux centre de recherche agricole de l’époque. Ces dernières sont disposées de manière concentrique et sont toute à un étage spécifique. Cela a permis de recréer plus d’une vingtaine de microclimats différents et ainsi, permettre aux chercheurs incas de tester la résistance de plusieurs types de plantes en fonction de leur environnement. Une idée de génie pour étudier des centaines de plantes et savoir comment réaliser de bons rendements !

Site de Moray, région de Cusco

Nous sommes submergés par l’origine de sa création. Ce lieu est tout simplement un joyau historique, géologique et visuel ! Ces terrasses sont impressionnantes, d’autant plus que nous les contemplons d’en haut, en effet, afin de les préserver, nous n’avons pas la possibilité de les visiter d’en bas. Nous percevons les escaliers qui permettent de passer d’une terrasse à l’autre et les nombreuses pierres qui participent au maintien de ce lieu inimaginable. Ce site est toujours important pour ses habitants. Chaque année, une fête au cœur de ces terrasses a lieu en l’honneur de la Pacha Mama, dans l’espoir d’avoir de bonnes récoltes.

Nous revenons sur Cusco en début d’après-midi, les yeux remplis d’étoiles. Nous n’avons pas été déçus, ces deux sites nous ont fait voyager à travers le temps et l’espace. La Vallée Sacrée est bel et bien un trésor à grande échelle, et recèle d’endroits tous plus magiques que les autres. De grandes aventures nous attendent durant ce séjour !

Marilys T.

Carnet pratique

Comment y aller ? Depuis Cusco jusqu’à Urubamba, environ 2 heures de trajet. En quad, le trajet jusqu’au village de Maras est d’environ 30 minutes incluant une petite pause. Compter un quart d’heure de plus pour le détour aux terrasses de Moray. Possibilité de faire la randonnée à pied depuis Urubamba en 3 heures 30 ; de Maras à Moray compter 30 minutes.

Conseil : penser à emmener crème solaire, chapeau, lunettes de soleil, coupe-vent et de la monnaie pour l’entrée des salines,
Un circuit ? Séjour dans le Sud du Pérou.

Diaporama

Découvrez tous nos articles

error: Content is protected !!