Un tunnel découvert sur le Chemin de l’Inca !

Un tunnel datant de plus de 500 ans découvert sur le Chemin de l’Inca

Les chercheurs du Parque Arqueológico Nacional de la Vallée Sacrée ont découvert un tunnel conduisant à la montagne du Machu Picchu.

Trek en direction du Machu Picchu

En pleine jungle, les chercheurs du Parque Arqueológico Nacional de la Vallée Sacrée ont découvert un lieu conduisant au Machu Picchu. Un nouveau trésor des civilisations précolombiennes qui intéresse autant les chercheurs que les passionnés d’histoire…

Le Chemin de l’Inca
Alors que le Chemin de l’Inca est un trek très prisé par les plus aventureux pour se rendre au Machu Picchu, le nouveau tronçon caché pendant 500 ans débute quand à lui à partir de la zone de Wayraqtambo et mène directement, sous terre, jusqu’a la montagne du Machu Picchu.

La zone de Wayraqtambo, appelée aussi Tambo de los Vientos, se situe dans la partie inférieure de la montagne du Machu Picchu, entre les sites archéologiques Wiñay Huayna et Intipata. L’actuel Chemin de l’Inca passe d’ailleurs par ces deux sites impressionnants qu’il est possible de visiter. Faisant partie d’un vaste réseau de 30 000 km de sentiers, le Chemin de l’Inca se parcoure à pied sur 31 kilomètres. Ce superbe circuit se fait sur trois ou quatre jours, dans un environnement incroyable et à proximité de nombreux sites archéologiques comme Sayaqmarka. C’était jusqu’à présent l’unique moyen de rejoindre le Machu Picchu, hormis le train partant de Cusco.

Le tunnel
Alors que le tunnel vient juste d’être découvert, les professionnels du tourisme y voit une nouvelle route chargée d’histoire pour mener les visiteurs au Machu Picchu.
De plus, ce nouveau tronçon offre une vue imprenable sur le village, avec d’un point de vue complètement différent que celui de l’actuel Chemin de l’Inca.

Le tunnel souterrain s’étend sur une distance d’un kilomètre et demi, rejoignant le lieu sacré du Machu Picchu dans un espace restreint de 1.20 m sur 1.40 m.
Si lors de sa découverte une forte végétation recouvrait les lieux, les chercheurs du site ont pu dégager les espaces petit à petit jusqu’à observer des murs de contention du tunnel de plus de trois mètres de hauteur !

Le chef du parc archéologique, Fernando Astete, a déclaré que le tunnel était l’un des meilleurs exemples de l’ingénierie des Incas. En effet, il a été construit au moment où la route principale menant au lieu sacré s’effondrait. En conséquence, les Incas ont cassé la roche et ont ouvert le tunnel, qui, aussi impensable que cela puisse paraître, est toujours fonctionnel 500 ans après.

Comme l’affirme le chef du parc archéologique, «le tunnel doit être restauré et mis en valeur». Espérons que cet énième exploit de la civilisation inca soit un jour accessible au public !

Pour en savoir plus sur le Machu Picchu