Voyage en juin au Pérou: circuit, séjour, climat

Voyage au Pérou en juin

Le Pérou, sa richesse culturelle millénaire, ses saveurs uniques, ses paysages à couper le souffle… Il n’y a qu’à adapter son voyage à la saison, et vous voilà partis pour un voyage de rêve! Nos conseils.

Sur la côte, le climat désertique toute l’année fait place au mois de juin à un brouillard humide appelé garua dans la région de Lima. Les températures restent douces, mais il est plus approprié de se promener le long de la plage que de bronzer étendu sur sa serviette.

La cordillère des Andes commence sa haute saison touristique, avec la fin des pluies qui autorise toutes les randonnées. Le climat est très agréable avec des journées chaudes et ensoleillées, suivies de nuits fraîches. Dans l’altiplano, l’arrivée de la saison sèche ouvre la haute saison du tourisme international. Il est important de bien anticiper ses réservations des billets de train et d’entrée au Machu Picchu.

En Amazonie, le mois de juin marque l’entrée dans la saison sèche, qui facilite les randonnées dans la jungle grâce aux précipitations moins fréquentes. La région subtropicale garde un climat humide toute l’année, ce qui accroit la sensation de chaleur qui avoisine les 30 à 40°C. Toutes les conditions sont réunies pour une explosion de couleurs dans la végétation.

Le neuvième jeudi après pâques, la fête du Corpus Christi ou Fête-Dieu se manifeste par de superbes processions. A cette occasion, la Vierge de Belén, sainte patronne de la ville de Cusco, est portée en triomphe de l’église Santa Clara à la cathédrale avec saint Joseph et 15 autres statues de saints patrons. Des confréries de dévots ouvrent la marche, suivis par des groupes de musiciens et danseurs traditionnel. A Cajamarca, une procession accompagne le long d’autels couverts de fleurs l’ostensoir d’un mètre de haut, tout en argent et or massif.

Le 24 juin, c’est la fête de saint Jean, particulièrement importante dans la jungle amazonienne. A Iquitos, danses endiablées et combats de coqs rythment toute la nuit qui précède. Dans l’altiplano, c’est surtout la fête du soleil, dite Inti Raymi en quechua. Chaque année, une reconstitution de la grande célébration inca attire des foules à Cuzco. . Dans la religion inca, des émissaires des quatre coins de l’empire se réunissaient sur la place Mayor pour accueillir ensemble le solstice d’hiver. Après l’offrande rituelle de la chicha de jora, les prêtres offraient des sacrifices au dieu soleil, avant d’ouvrir les festivités qui duraient 9 jours.

Le 29 juin, les pêcheurs péruviens fêtent leur saint patron San Pedro tout le long du littoral. Près de Lima, c’est l’occasion de processions de l’église du village local jusqu’au port où les bateaux ornés de guirlandes de fleurs attendent la bénédiction annuelle.