Singes au Pérou

Les singes au Pérou

La grande diversité des primates péruviens: singes arboricoles et terrestres

Le singe hurleur, baboune ou alouate (Alouatta guariba)

Le singe hurleur doit son nom à ses cris stridents, modulés grâce à une poche sous la gorge, et qui portent sur 1 km. Il vit dans les forêts du sud-est du Brésil, du Pérou et du nord-est de l’Argentine. Il mesure 50 à 70 cm. Il se déplace d’arbre en arbre grâce à sa queue qui lui sert de cinquième patte. Il se nourrit de feuilles et de fruits, et vit en groupe de deux à onze individus.

Le singe laineux ou lagotriche (Lagothrix)

Le singe laineux est ainsi nommé pour son doux pelage. Il a une fourrure laineuse, qui peut aller du gris clair au marron foncé. Il est menacé par le trafic d’animaux de compagnie. Il vit dans les forêts humides jusqu’à 3000 m d’altitude, ou dans les zones tropicales d’Amérique latine, de l’Amazonie au nord des Andes. Il est principalement frugivore, bien qu’il lui arrive de consommer des insectes et de petits vertébrés. Il pèse de 6 à 10 kg, pour  49 cm de haut. Il a les bras plus courts que les atèles. Il vit en groupe de 20 à 40 individus. Il marque son territoire avec des odeurs dégagées par ses glandes anales et sa salive.

Le singe-écureuil ou saimiri (Saimiri sciureus sciureus)

Le saïmiri a une fourrure grise à reflets, un masque blanc autour des yeux et un museau noir. Il a le cerveau le plus volumineux par rapport à sa taille. Agile, il se déplace de branches en branches par petyits bonds à quatre pattes. Il se nourrit d’insectes et fruits mûrs prélevés sur les arbres. Il peut vivre autant dans les forêts et plaines tropicales qu’au bord des rivières et près des villages. Il maîtrise 236 sons différents pour communiquer qui vont des cris aux grognements. Il a le comportement le plus grégaire, avec des bandes très bruyantes d’une cinquantaine de membres. Des guetteurs avertissent toute la communauté en cas de danger.

Le singe araignée, atèle, maquisapa ou choibo (Ateles chamek)

Le singe araignée pèse de 4 à 8 kg pour 50 cm de long, avec une queue préhensile de 70 cm. Il a un pelage qui peut aller du jaune au noir, avec les extrémités du corps plus claires. Il vit en communauté de 20 à 40 individus. C’est un animal arboricole, qui se déplace surtout dans les arbres, et reste très vulnérable à terre. Il se nourrit de fruits mûrs, de jeunes pousses, de fleurs et de petits invertébrés. Il est présent des pieds de la cordillère andine en Bolivie jusqu’au nord est du Pérou, le long de l’Amazone et du río Ucayali au Pérou. Il peut vivre 20 ans. C’est une espèce dont la population a chuté de moitié lors des 40 dernières années suite à la destruction de son habitat et à la chasse.

Le capucin ou sapajou  (Cebus capucinus)

Le capucins est un petit singe omniprésent dans les forêts et les mangroves  subtropicales d’Amérique centrale et du Sud. Il se déplace très rapidement, aussi à l’aise au sol que dans les arbres,  grâce à lsa queue préhensible. Mesurant entre 40 et 50 cm pour 3 kg, il vit en groupe jusqu’à 40 individus. Doté d’un cerveau proche du chimpanzé, il est très intelligents, sait s’adapter facilement aux nouvelles situations et tirer parti de ses expériences. Sa mâchoire puissante lui permet de briser les coques des fruits des palmiers pour se nourrir, mais il sait aussi utiliser des pierres et des branches comme outils.

Le choro à queue jaune (Oreonax flavicauda)

Le choro à queue jaune est un singe des Andes péruviennes. Il mesure 54 cm de long, avec une queue qui peut atteindre 63 cm. Son pelage roux est épais et laineux. Il a le tour de la bouche entouré de poils blancs, et une bande de poils jaunes sur la queue. Il se nourrit de fruits, fleurs, feuilles et insectes. Il vit en groupe d’une quinzaine d’individus.Il apprécie particulièrement les pentes escarpées des forêts humides du nord du Pérou entre 1700 et 2700 m d’altitude, dans les régions péruviennes de l’Amazonie et de San Martín. Son habitat naturel est très touché par la déforestation et il a été recensé parmi les 25 primates les plus menacés de disparition au monde en 2010. Il a heureusement quelques refuges protégés, comme le Parc National du Río Abiseo.

Le tití del río Mayo, huicoco des Andes ou tocón colorado (Callicebus oenanthe)

Le titi est un petit singe qui vit dans la vallée du río Mayo, dans les forêts tropicales de la région de San Martín au Pérou. Son pelage est abondant, brun sur le dos et l’extérieur des pattes, et roux sur la poitrine, le ventre et l’intérieur des pattes. Il a une petite tête ronde et grise, avec une frange de poils blancs autour des yeux, qui se prolonge en panache triangulaire sur la tête. Sa queue est marron foncée et non préhensile. Le titi est un primate arboricole qui se nourrit surtout d’insectes, de plantes et de fruits. Il est monogame et vit en cellule familiale réduite sur un territoire d’environ 2,5 hectares.