La route du cacao Chuncho et du café dans la région de Cusco

La route du cacao Chuncho et du café dans la région de Cusco

A la découverte des arômes les plus intenses du café et du cacao de Huayopata, de la plantation à votre bouche.

Jour 1 : Plantations de café de Huayopata

De très bonne heure, vous prenez la route de l’estancia de Doña Julia en véhicule privé avec votre guide hispano-anglophone. Une fois sortis de Cusco, vous traversez les paysages de l’altiplano avant d’être happés par la végétation exubérante de la forêt tropicale. Tous vos sens sont en éveil. Vous écarquillez les yeux pour apercevoir un animal exotique sur les côtés de la chaussée où les arbres deviennent plus denses au fil des kilomètres. Après 4 heures de route, vous voilà arrivés à bon port à Huayopata. Le premier spectacle qui frappe le regard est l’étendue tapissée d’arbustes vert vif à perte de vue. Ce sont les plantations de café cultivées par l’estancia. On vous installe dans vos quartiers à la fois simples et accueillants. Vous pouvez enfin vous détendre, et votre hôte Julia vous sert un bon déjeuner.

Préparation des graines de café, Huayopata

Lors d’une visite détaillée, vous suivez pas à pas le fonctionnement de l’estancia de Julia. Elle vous explique chacune des nombreuses étapes qui permettent de transformer les grains de café récoltés sur les arbustes soigneusement entretenus tout au long de l’année. A la fin de cette initiation passionnante à la production du café, vous êtes récompensés par une dégustation des fruits exotiques de saison de la région, comme la mangue ou le fruit de la passion.

Après cette mise en bouche, vous pouvez rester en compagnie de Julia pour apprendre une de ses recettes en préparant avec elle votre dîner. Libre à vous si vous préférez profiter de la fin de l’après-midi pour vous promener dans ce beau paysage ou vous reposer. Votre hôte vous sert votre dîner et vous invite à apprendre l’art de préparer votre propre café pour le petit-déjeuner du lendemain. Une fois que vous l’avez moulu à votre goût, vous pouvez vous considérer comme un véritable connaisseur du café, et prendre un repos bien mérité.

Cabosse de cacao Chuncho

Jour 2 :  Plantations de cacao de Huayopata

Après le petit-déjeuner où vous savourez un café de votre propre cru, votre chauffeur privé vous emmène dans l’estancia de Raul. La végétation y est plus haute : c’est qu’il s’agit cette fois de cultures de cacaoyers, qui sont de véritables arbres. Votre hôte vous raconte tous les mystères de l’origine du chocolat. Le cacao Chuncho, originaire de la jungle voisine de Cusco (province de Convencion), est réputé pour être un des meilleurs du Pérou.

Vous découvrez que les fèves de cacao sont en réalité renfermées par des cabosses qui poussent à même le tronc et peuvent atteindre 20 cm de long pour 0,5 kg. L’arôme de l’espèce native Chuncho à la coque jaune est supérieur aux hybrides uniformisés par l’industrie agro-alimentaire. Il a même été récompensé par les European Gold Awards du chocolat en 2013. Vous devenez incollables sur les opérations de récolte et de séchage des graines. Votre hôte vous enseigne à moudre quelques fèves pour vous préparer un délicieux chocolat chaud, aux arômes inimitables.

Musée du café, Cuzco

En fin de matinée, vous reprenez la route et faite une halte dans le village Santa Maria pour déjeuner. Deux options sont alors possibles pour poursuivre votre voyage. Si le moment est venu pour vous de rentrer à Cusco, vous arrivez en fin d’après-midi après 4 heures de route. De retour en ville, rien ne vous empêche de tester vos nouvelles connaissances en allant déguster du chocolat produit dans la région. Le Chocomuseo (210 rue Garcilaso), fondé par un jeune couple de Français, invite à un parcours très pédagogique avant une jolie boutique thématique. Le Musée du café (136 rue Espaderos) offre désormais un équivalent charmant et passionnant, avec des produits directement venus de la province de Constitution d’où vous arrivez juste. Pour les gourmands, la Chocolaterie de Patricia Yep propose chocolat chaud, en bonbon ou en tablette à 3 rues de la Place d’Armes (162, rue Choquechaca). Le Café El Ayllu (133, rue Almagro) sert quant-à-lui cafés et chocolats à savourer en fermant les yeux; difficile de résister à la crise de foie !

Si vous n’avez pas encore visité le Machu Picchu, n’oubliez pas que vous êtes tout près, à vol d’oiseau du moins. Peu de kilomètres, mais pas si facilement franchissables! Il reste 1 heure de route sinueuse à flanc de montagne le long de l’étroite vallée du rio Urubamba jusqu’à Santa Teresa. La route s’arrête au niveau de la centrale hydroélectrique, à 15 minutes du village. Il n’y a ensuite que deux voies d’accès à Aguas Calientes, votre base de départ pour visiter le Machu Picchu : le train (seuls deux par jour marquent un arrêt là, parmi les nombreux trains en provenance d’Ollantaytambo) ou la marche (une randonnée de 10 km qui rejoint le Chemin de l’Inca peut se faire après avoir traversé le rio Urubamba sur le pont de la voie ferrée).