Retour sur la 8ème édition de la Feria Mistura

Retour sur la 8ème édition de la Feria Mistura

15 septembre 2015Vins et gastronomie

Chaque année, en septembre, a lieu la Feria Mistura, une célébration de la gastronomie péruvienne haute en couleurs et en saveurs. Direction Lima.

Feria Mistura de Lima

Le Pérou tient désormais une place de choix dans la liste des pays reconnus pour leur gastronomie exceptionnelle. Elle tient sa particularité des différentes vagues d’immigrations qu’a connues le pays. Ainsi les traditions Inca se mêlèrent à l’arrivée des espagnols (qui ramenèrent notamment le citron et les oignons, indispensables à la préparation du fameux ceviche) et bien plus tard, à celles des asiatiques qui donnèrent naissance à la cuisine fusion.

Afin de rassembler cette belle diversité, la Société péruvienne de gastronomie a créé en 2008 la Foire gastronomique internationale de Lima, la Mistura. Celle-ci s’est déroulée du 4 au 13 septembre dernier dans le quartier de Magdalena del Mar à Lima. Depuis son lancement, elle attire un nombre croissant de visiteurs, avec près de 400 000 billets vendus cette année, 20% de plus qu’en 2014.

Cette foire gigantesque a pour mission de rendre hommage à la variété de la gastronomie nationale sous le signe #SomosTodos. Toutes les régions y sont représentées : de la côte, du centre, du nord, du sud, des Andes, de l’Amazonie, ainsi que différents peuples parmi lesquels les charapas, les moche ou encore les characatos.

C’est ainsi que 390 agriculteurs et 180 stands firent honneur à l’élevage, la pêche, la semence et la récolte de produits stars tels que le quinoa, la pomme de terre, le piment et les fruits et légumes exotiques de la terre péruvienne. Dans une ambiance joviale, agriculteurs et cuisiniers s’associèrent afin de préparer des mets emblématiques du Pérou, en combinant tradition et créativité, parmi lesquels le pollo a la brasa (poulet braisé), plat le plus consommé actuellement au Pérou, loin devant le ceviche (poisson mariné dans du citron vert) et le lomo saltado (émincés de filet de bœuf sauté).

Mais la cuisine ne fut pas l’unique attraction de cette foire et, chaque jour, une offre variée de spectacles fut proposée aux visiteurs. L’occasion également de gratifier les acteurs qui contribuent à la richesse du pays. Le prix el Rocoto de Oro récompense ainsi les hommes et les femmes qui consacrent leur énergie à protéger et à préserver la biodiversité et la tradition gastronomique. Le prix Teresa Izquierdo est un hommage aux femmes qui dédient tous leurs efforts à travers la cuisine comme unique source de développement pour subvenir aux besoins de leur famille. Enfin, la jeunesse est aussi à l’honneur et une sélection de talents s’affrontent sur des critères d’originalité et d’audace, tel Top Chef.

L’envergure de cet événement national a attiré des chefs de renommés mondiales et un succès grandissant est à présager, bien que ses tarifs restent malheureusement inaccessibles aux couches populaire du pays.

Plus d’infos sur le site web de l’événement et sur notre dossier gastronomie péruvienne.